Archives de catégorie : Thèmes pour les nouvelles et événements

Webinaire : Quand la motricité globale contribue aux premiers apprentissages de l’écriture


Quand la motricité globale contribue aux premiers apprentissages de l’écriture

Téléchargez la présentation | Visionnez le webinaire | Pour aller plus loin


Date :  24 octobre 2020, de 9 h 30 à 11 h
138 participants

Description

Dans les activités d’émergence de la lecture et de l’écriture, la majorité des interventions touche la lecture proprement dite plutôt que les premiers apprentissages en écriture. Or, de la même façon que l’animation de la lecture et la manipulation des livres permettent d’apprivoiser le monde de l’écrit, on peut aussi favoriser l’émergence de l’écriture, de manière ludique, en proposant des situations d’apprentissages dans un contexte naturel et signifiant pour le jeune enfant.

Cette présentation expose les postulats, les caractéristiques et les principes pédagogiques de l’approche développementale dans le contexte des interventions auprès de la petite enfance.

  • Quels sont les éléments théoriques de l’émergence de l’écriture ?
  • Quels sont les déterminants du développement psychomoteur qui favorisent le développement des premiers apprentissages en écriture ?
  • Comment articuler les interventions en tenant compte de ces éléments théoriques, tout en demeurant centrés sur les besoins et les intérêts des tout-petits ?

Des situations de développement et d’apprentissage illustrent de manière concrète les éléments théoriques.


Présentation


Téléchargez la présentation

 

Johanne April, Ph.D. titulaire d’un doctorat en éducation
Professeure
Département des sciences de l’éducation, Université du Québec en Outaouais

Ses travaux portent sur les pratiques éducatives des enseignants de maternelle 4 et 5 ans, et plus particulièrement sur le développement psychomoteur, les transitions vers le préscolaire et la qualité des interactions en contexte de maternelle.

  • Membre chercheuse de l’Équipe de recherche Qualité des contextes éducatifs de la petite enfance, elle contribue également à la formation initiale et continue dans le domaine de l’éducation préscolaire.
  • Co-auteure du livre : L’activité psychomotrice au préscolaire; des activités nécessaires au développement GLOBAL de l’enfant, 2015.

 

Annie Charron, Ph.D.
Professeure titulaire
Département de didactique de la Faculté des sciences de l’éducation, Université du Québec à Montréal

Ses travaux de recherche portent sur les pratiques enseignantes en émergence de l’écrit, dont les orthographes approchées, sur le développement du langage oral et écrit des enfants d’âge préscolaire et sur la qualité de l’environnement littéracique et des interactions entre l’enseignant(e) et les enfants en contexte de maternelle.

  • Membre chercheur de l’Équipe de recherche Qualité des contextes éducatifs de la petite enfance.
  • Responsable des cours liés à l’éducation préscolaire dans le cadre du baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire, elle intervient également aux cycles supérieurs, en formation continue des enseignants.

Rediffusion


Visionnez le webinaire  

 


Pour aller plus loin

Des sites, des publications et d’autres outils pour soutenir vos pratiques !


 

Ce webinaire a été une initiative de :

En collaboration avec :

                 

 

 

Webinaire : La transition secondaire-collégial en période de COVID-19

La réussite éducative en période de pandémie 

Webinaire 5 : La transition secondaire-collégial en période de COVID-19 (T3)

Date: le 11 juin 2020, de 8 h 30 à 9 h 45
698 participants

Téléchargez les présentations | Visionnez le webinaire | Pistes d’action des participants

Les transitions scolaires sont des moments marquants dans le parcours des jeunes, comprenant chacune son lot d’anticipation et de stress. Comme ce sont des étapes qui nécessitent de la préparation et de l’accompagnement, de quelle façon la transition secondaire-collégial sera-t-elle vécue en contexte de pandémie et comment adapter les pratiques ?


Ce webinaire est une collaboration de :

 

 

 


PRÉSENTATIONS

Défis de la transition après le secondaire régulier à Montréal en contexte de pandémie et besoins des clientèles vulnérables

Éric April
Directeur, Centre collégial de soutien à l’intégration de l’ouest du Québec
Service-conseil pour les services adaptés du réseau collégial
Service d’interprétation en langue des signes et en mode oral pour les étudiants sourds ou malentendants en enseignement supérieur
CÉGEP du Vieux Montréal


Téléchargez la présentation

 

L’arrivée au collégial : accueil, rattrapage et soutien

Alexandre Leroux
Coordonnateur de Sciences de la nature
Collège de Rosemont


Téléchargez la présentation

Rediffusion


Visionnez le webinaire

Pistes d’action des participants

Tout au long du webinaire, plusieurs participants ont partagé des pistes d’action mises en œuvre par leur organisation pour soutenir la transition des jeunes vers le collégial en période de COVID-19. Nous les avons regroupées ci-dessous.

Accueil et introduction au cégep | Accompagnement des étudiants | Enseignement en ligne | Soutien technique et prêt de matériel | Rattrapage | Offre d’activités parascolaires | Général

Accueil et introduction au cégep

Collège de Maisonneuve :
Nous prévoyons une semaine complète pour accueillir nos nouveaux étudiants et, surtout, faciliter la transition du secondaire vers le collégial :

  • Nous aurons des visites virtuelles et certains départements, comme par exemple le département de Techniques auxiliaires de la justice, mettront en place un projet de mentorat entre étudiants.
  • Nous avons déjà communiqué à plusieurs reprises avec tous nos nouveaux étudiants et leurs parents afin de les informer de l’évolution de la situation.
  • Nous avons des rencontres de prévues tant avec les parents qu’avec les futurs étudiants, et ce, avant la rentrée. Nous appelons tous nos nouveaux étudiants pour discuter avec eux, répondre à leurs préoccupations et les rassurer sur la rentrée de l’automne.
  • Tous nos étudiants (nouveaux comme actuels) ont déjà accès à tous les services de soutien. De plus, nous travaillons sur des visites virtuelles augmentées.

En résumé, nos étudiants sont au cœur de toutes nos actions.

Collège de Rosemont :
Nous sommes aussi à pied d’œuvre pour organiser l’accueil :

  • Un sondage est en cours auprès des étudiants actuels et des nouveaux pour répondre à leurs besoins.
  • Une rencontre LIVE aura lieu le 22 juin pour répondre aux questions des nouveaux étudiants.
  • Un accueil en présence aura lieu à la semaine zéro dans chaque programme avec les professeurs.
  • Des ateliers/capsules seront disponibles sur la gestion du temps, etc.

Collège de Bois-de-Boulogne :

  • Chaque étudiant sera appelé pour créer un contact et répondre à ses questions.
  • Nous allons faire un accueil en présentiel sur 2 semaines, tout en respectant la distanciation, car le contact humain est important. Il y aura une période de désinfection intense entre chaque battement.
  • Il y aura également des capsules dans lesquelles les services se présenteront et offriront différents ateliers pour aider les étudiants dans cette transition.

Prolongation de la période d’accueil et durée de la session

Cégep de Rimouski : l’accueil se fera sur 10 jours.  Chaque programme a un période précise où il accueille ses étudiantes et étudiants, par petits groupes de 15. Une session de 14 semaines est envisagée.

Cégep de Saint-Laurent : 1 semaine d’intégration et 15 semaines de cours ensuite.

Cégep de Thetford : 2 semaines d’intégration et 13 semaines de cours.

Collège Lionel-Groulx : 3 semaines d’accueil et une session 14 semaines.

John Abbott College : ce sera une session de 15 semaines.

Collège de Maisonneuve : une session de 15 semaines et une semaine pour les examens finaux.

Cégep de Sherbrooke : il y aura 2 semaines d’accueil et 12 semaines d’activités pédagogiques, excluant les évaluations.

Accompagnement des étudiants

Collège de Maisonneuve :
À Maisonneuve, il y a des enseignants pivots pour chaque programme; ces enseignants assurent un suivi soutenu pour les étudiants en difficulté.

Cégep Gérald-Godin :
Je suis conseiller pédagogique attitré à l’arrimage secondaire-collégial et j’ai des collègues au Registrariat et à la Vie étudiante qui agissent avec moi pour avoir une stratégie institutionnelle de transition secondaire-collégial à tous les niveaux. C’est différent dans chaque établissement.

Carrefours jeunesse-emploi :
Dans les carrefours jeunesse-emploi, il y a des intervenants en autonomie qui peuvent intervenir auprès des jeunes de 18 et plus qui souhaitent travailler sur leur autonomie et leur motivation. Ils peuvent également les aider à comprendre certains formulaires et à les remplir.

Collège de Rosemont :
Dans les cégeps, tous les intervenants des services aux étudiants sont là pour les étudiants : conseillers en orientation, conseillers en services adaptés, psychologues, travailleur social, technicien en loisirs, aides pédagogiques individuels. Les professeurs vont agir avec leurs groupes et peuvent leur référer les étudiants. Certains programmes/cégeps ont un professeur dédié ou jumèlent des étudiants de 2e/3e année avec un étudiant de 1re année pour aider les étudiants en difficulté. Il y a aussi les centres d’aide (français, philo, sciences, math, langues).

CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal :
Il serait effectivement très intéressant d’avoir un intervenant ou une équipe passerelle pour faciliter la transition des services entre les intervenants professionnels du secondaire et les services au collégial.

Enseignement en ligne

Cégep de Saint-Laurent :
J’ai fait tous mes cours synchrones selon l’horaire habituel. Les étudiantes et étudiants ont beaucoup aimé, certains plus. Avec un peu de coaching sur le travail à la maison comme un travailleur autonome !! Il faut cependant s’assurer qu’ils sont actifs (travail d’équipe avec zoom, etc.). Le travail d’équipe via les salles de conférence sur Zoom est très apprécié des étudiantes et des étudiants. Ils se rencontraient à l’extérieur du cours.

Collège de Bois-de-Boulogne :
Des quiz Moodle fonctionnent très bien!
Je crois beaucoup que les projets de mentorat/jumelage entre des anciens et nouveaux étudiants sont également prometteurs.

Centre de services scolaire des Grandes-Seigneuries :
Les élèves seront motivés à faire les évaluations formatives s’il y a une bonne rétroaction rapide.

Cégep de Sherbrooke :
En Estrie, l’Université de Sherbrooke vient de produire un guide pour l’enseignement en classes extérieures (en plein-air, sous préau ou en chapiteau). Le guide peut être consulté ici : Classes extérieures dans l’enseignement supérieur en contexte de COVID-19 au Canada. Guide pour appuyer les directions lors des premières étapes d’implantation.

Soutien technique et prêt de matériel

Collège de Rosemont :
La plupart des cégeps ont déjà prêté de l’équipement aux étudiants pour la fin de la présente session. Il y a aussi les fondations des cégeps qui ont offert de l’équipement aux étudiants.  On continue de voir comment les aider. Des démarches sont en cours pour donner accès à un espace au cégep pour travailler dans le respect des règles de santé publique.

Plusieurs étudiants qui étudieront à Montréal n’ont pas loué d’appartement et sont demeurés en région. Et j’ai bien vu lors de communications Zoom avec eux que la connexion internet est un enjeu important.

Cégep de Saint-Laurent :
À Saint-Laurent, il est prévu de prêter des portables à nos étudiantes et étudiants. Cela s’est fait à cette session-ci.

Centre de services scolaire des Grandes-Seigneuries :
Une solution serait peut-être de réduire l’achat de manuels et les frais de scolarité afin de permettre l’achat de matériel informatique.

Rattrapage

Collège de Rosemont :
Le rattrapage (lacunes du secondaire) nous préoccupe beaucoup au collégial. On a peu de temps pour s’organiser pour combler ces lacunes. Certains cégeps ont déjà prévu des ateliers de rattrapage. Certains cégeps profiteront des compétences du Tremplin DEC pour ajouter une heure de cours aux sciences pour réviser et les écoles secondaires vont offrir du rattrapage cet été. On encourage les professeurs à faire une évaluation diagnostique en début de session et de prévoir des exercices en conséquence.

Offre d’activités parascolaires

Collège de Maisonneuve :
Pour notre service d’animation, nous avons travaillé à garder une offre d’activités à distance. Nous avons également gardé les pauses communes du mardi et du jeudi pour des activités de la vie étudiante.

Général

Collège de Bois-de-Boulogne :
Impliquons les étudiants, ce sont les mieux placés pour décrire leur situation et les solutions qui les aident.

 


Et les autres transitions ?
  • La première transition de la maison à l’école en période de pandémie
    Ce sujet a fait l’objet d’un webinaire le 2 juin dernier, en collaboration avec Horizon 0-5. Consultez la page de l’événement pour accéder aux contenus et visionner le webinaire.
  • La transition primaire-secondaire en période de COVID-19
    Ce sujet a fait l’objet d’un webinaire le 9 juin ! Consultez la page de l’événement pour accéder aux contenus et visionner le webinaire.


Cet événement fait partie d’une série de webinaires de Réseau réussite Montréal sur la réussite éducative en période de pandémie 

 

La pandémie de COVID-19 et les mesures qui sont prises pour y faire face auront indéniablement des effets sur la persévérance scolaire des jeunes. 

 

Afin d’alimenter la réflexion sur des aspects de la réussite éducative qui seront potentiellement fragilisés par la crise, Réseau réussite Montréal propose une série de webinaires sur les déterminants de la persévérance scolaire sous l’angle de la pandémie.  

 


Restez au courant des contenus ajoutés dans notre dossier sur la réussite éducative en période de pandémie -> Abonnez-vous à notre infolettre !


 

Webinaire: La première transition scolaire en temps de pandémie

Webinaire 3 : La première transition scolaire en temps de pandémie
Date: le 2 juin 2020 à 10 h (durée : 1 h 30)
317 participants

Téléchargez les présentations | Visionnez le webinaire Consultez l’article


 

 

 

 


En cette période de crise, la rentrée qui aura lieu à l’automne à Montréal sera spéciale pour tous, particulièrement pour les enfants qui entrent à l’école pour la première fois. Cette transition vers l’école est un moment clé dans leur relation au milieu  scolaire, et aura une incidence sur les autres transitions de leur parcours.

Le Chantier montréalais Transition vers l’école d’Horizon 0-5 fait le point sur les changements concernant la transition cette année, les enjeux qui entourent cette rentrée bien spéciale et les pistes d’actions pour soutenir les enfants et leurs familles.

Les présentations

Le point de vue du terrain

Plusieurs intervenants locaux et régionaux de différents réseaux montréalais concernés par la première transition scolaire partagent l’état de leur réflexion sur la première transition scolaire sous l’angle de la pandémie.


Téléchargez le PPT du webinaire

 

Dans cette présentation:

  • Résultats du sondage réalisé auprès des coordinations de concertations montréalaises en petite enfance pour connaître la situation sur le terrain montréalais
  • Pistes d’actions concertées
Le point de vue de la recherche

Julie Ruel, Ph.D,
Chercheure associée au CISSS de l’Outaouais et professeure associée à l’Université du Québec en Outaouais

Spécialiste en première transition scolaire au Québec, Julie Ruel nous accompagne dans cette réflexion.


Téléchargez la présentation de Julie Ruel

L’outil Pratique+

À venir – Lancement de l’outil développé par le Chantier montréalais Transition vers l’école pour soutenir le travail concerté des communautés locales visant la qualité de la transition vers l’école.

Rediffusion


Visionnez le webinaire

 

Article

La transition vers la maternelle constitue la première d’une longue série de transitions pour l’enfant et sa famille. La recherche démontre que si cette première transition est vécue de façon harmonieuse, elle servira d’assise pour les transitions futures. Quels sont les impacts de la crise actuelle sur cette transition ?


Consultez l’article

 


Cet événement fait partie d’une série de webinaires de Réseau réussite Montréal sur la réussite éducative en période de pandémie 

 

La pandémie de COVID-19 et les mesures qui sont prises pour y faire face auront indéniablement des effets sur la persévérance scolaire des jeunes. 

 

Afin d’alimenter la réflexion sur des aspects de la réussite éducative qui seront potentiellement fragilisés par la crise, Réseau réussite Montréal propose une série de webinaires sur les déterminants de la persévérance scolaire sous l’angle de la pandémie.  

 

Webinaire : la santé mentale des adolescent(e)s en période de pandémie

Les déterminants de la persévérance scolaire en temps de pandémie

Webinaire 2 : La santé mentale des adolescent(e)s en période de pandémie
Date: le jeudi 21 mai 2020 à 8 h 30 (durée : 1 h 15)
729 participants

Téléchargez les présentations | Visionnez le webinaireConsultez l’article


Au menu :

  • Des données d’une toute nouvelle étude sur l’état psychologique des adolescent(e)s de 12 à 17 ans en période de confinement
  • Des exemples concrets de comment la crise se vit chez les jeunes
  • Des outils et des pistes d’action 

En cette période de crise qui bouleverse la vie de tous et qui engendre plusieurs défis et enjeux, il est essentiel de se préoccuper de la santé mentale des adolescent(e)s, qui se retrouvent dans une situation sans précédent à une période de leur développement déjà empreinte de changements considérables. Alors que certains traversent plus sereinement la crise, d’autres se trouvent en situation de détresse.

Les réflexions des experts

  • Comment les jeunes vivent-ils la situation actuelle et quelles stratégies adaptatives adoptent-ils ?
  • Quels sont les effets à considérer dans l’immédiat, et à long terme ?
  • Comment favoriser une meilleure santé mentale chez les jeunes dans le contexte actuel ?
Présentations
Adolescents en confinement : résultats préliminaires d’une étude sur leur bien-être psychologique

Mme Kristel Tardif-Grenier, Ph.D., ps.éd.
Professeure, Département de psychoéducation et de psychologie, Université du Québec en Outaouais
Chercheuse, Institut universitaire Jeunes en difficulté


Téléchargez la présentation


La santé mentale des adolescents et la COVID-19 : les facteurs de protection

Mme Camille Poirier-Veilleux, M. Serv. Soc.
Répondante régionale des interventions de santé publique en prévention du suicide
Répondante de la cellule COVID Santé mentale adulte et membre de la cellule COVID-19 Mesures populationnelles psychosociales
Agente de planification, de programmation et de recherche
Direction régionale de santé publique – CIUSSS du Centre-Sud-de-l’île-de-Montréal


Téléchargez la présentation

 

L’intervention auprès des jeunes à risque en contexte de pandémie

M. Louis-Philippe Sarrazin
Directeur, Perspectives Jeunesse

Mme Mathilde Cosson
Intervenante en persévérance scolaire, Perspectives Jeunesse – Projet option – école Lucien-Pagé


Téléchargez la présentation

 

Rediffusion


Visionnez le webinaire

 

Article

Certaines études ont tendance à donner un poids important au sentiment dépressif dans le parcours scolaire, car celui-ci permettrait de prédire, au même titre que le rendement en français et en mathématiques, le décrochage scolaire. Comment ce déterminant est-il influencé par la crise actuelle ?


Consultez l’article

 


Cet événement fait partie d’une série de webinaires sur la réussite éducative en période de pandémie 

 

La pandémie de COVID-19 et les mesures qui sont prises pour y faire face auront indéniablement des effets sur la persévérance scolaire des jeunes. 

 

Afin d’alimenter la réflexion sur des aspects de la réussite éducative qui seront potentiellement fragilisés par la crise, Réseau réussite Montréal propose une série de webinaires sur les déterminants de la persévérance scolaire sous l’angle de la pandémie.  

 

COVID-19 et la consommation de tabac, d’alcool et de drogues

Les déterminants de la persévérance scolaire en temps de pandémie

Webinaire 1 : Tabac, alcool et drogues
Date: le jeudi 30 avril à 8 h 30 (durée: 1 h)
62 participants

Téléchargez les présentations | Visionnez le webinaire Consultez l’article

47 % des jeunes montréalais du secondaire consomment de l’alcool1.

Nous savons que la consommation de tabac, d’alcool et de drogues peut affecter la persévérance scolaire ainsi que la réussite éducative des jeunes et des jeunes adultes.

En cette période de pandémie, il est permis de penser que les circonstances entourant la COVID-19 auront plusieurs incidences sur les habitudes de consommation des jeunes et les échos de nos partenaires sur le terrain témoignent d’une inquiétude croissante à ce sujet.

Les réflexions des experts

  • Quelles sont les grandes préoccupations au regard de la consommation de tabac, d’alcool et de drogues chez les jeunes et les jeunes adultes dans le contexte actuel ?
  • Quelles sont les conséquences possibles de ce changement à la consommation sur la situation de ces jeunes ainsi que sur leur réussite éducative, à la fois maintenant et plus tard, bien après la levée des restrictions ?
  • Quelles sont les pistes à la portée des acteurs pour minimiser les effets de la pandémie et du confinement sur la consommation des jeunes ?

Afin de répondre aux questions qui préoccupent, des experts partageront dans le cadre de ce webinaire l’état de leur réflexion sur ce déterminant de la persévérance scolaire en temps de pandémie.

Présentations

Mme Marie Claude Sauvé
Directrice, Cumulus


Téléchargez la présentation

 

Mme Monique Lalonde
Agente de planification, programmation et recherche
Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal – Direction régionale de santé publique


Téléchargez la présentation

Rediffusion


Visionnez le webinaire

 

Article

Selon certaines études, la consommation de substances psychoactives peut affecter la motivation et le rendement, voire contribuer au décrochage scolaire chez les adolescents. Quels sont les impacts possibles de la crise actuelle sur les habitudes de consommation des jeunes ?


Consultez l’article

 


Cet événement fait partie d’une série de webinaires sur la réussite éducative en période de pandémie 

 

La pandémie de COVID-19 et les mesures qui sont prises pour y faire face auront indéniablement des effets sur la persévérance scolaire des jeunes. 

 

Afin d’alimenter la réflexion sur des aspects de la réussite éducative qui seront potentiellement fragilisés par la crise, Réseau réussite Montréal propose une série de webinaires sur les déterminants de la persévérance scolaire sous l’angle de la pandémie.  


1. CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal. (2018). Consommation d’alcool et de drogues chez les élèves du secondaire à Montréal : Quelques données. 14.

Les jeunes issus de l’immigration à Montréal

Mieux les connaître, mieux les soutenir.

Près de 240 acteurs se sont rassemblés à la Grande Bibliothèque pour cette conférence qui visait à mettre en lumière la situation des jeunes Montréalais issus de l’immigration, à sensibiliser aux enjeux particuliers que vivent les jeunes qui arrivent en cours de scolarité secondaire et à présenter des pratiques porteuses pour soutenir ces dernier dans leur cheminement.

 

Mot de bienvenue

 

 

M. Jean-Louis Roy
Président-directeur général
Bibliothèque et Archives nationales du Québec

 

 

[Visionnez l’histoire de Caroline, qui raconte son arrivée au Québec à l’âge de 7 ans et le rôle des bibliothèques dans la découverte de son nouveau pays]

 



Portrait des jeunes issus de l’immigration et de leur famille

Les jeunes issus de l’immigration à Montréal : perspectives municipales

 

Mme Nadia Bastien 
Directrice par intérim
Bureau d’intégration des nouveaux arrivants à Montréal (BINAM)
Service de la diversité et de l’inclusion sociale
Ville de Montréal

 

 

*Cette présentation n’est pas disponible.


Portrait des élèves issus de l’immigration : des statistiques à la prise en compte des besoins

 


Mme Gabrielle Nicole

Directrice
Direction de l’intégration linguistique et de l’éducation interculturelle
Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur

 

 

*Cette présentation n’est pas disponible.



Persévérance scolaire des jeunes issus de l’immigration
La persévérance et la réussite scolaires des élèves immigrants au secondaire : quel rôle pour l’école… et pour ses partenaires ?


Mme Isabelle Archambault
Professeure agrégée
Université de Montréal

Titulaire
Chaire de recherche du Canada sur l’école, le bien-être et la réussite éducative des enfants

Cotitulaire
Myriagone – Chaire McConnell – Université de Montréal en mobilisation des connaissances jeunesse

 


Mme Geneviève Audet
Professeure
Département d’éducation et formation spécialisées, Université du Québec à Montréal

Co-directrice scientifique
Centre d’intervention pédagogique en contexte de diversité, Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys

 

 


[Téléchargez la présentation]



Panel d’initiatives

Des projets pour aider les élèves qui arrivent en cours de scolarité secondaire.

Le projet Ado

 


Mme Aïda Berberovic
Directrice des services
à la clientèle
PROMIS

 

 

 

 

M. Lucien Fortin
Directeur
École La Voie

 

 


[Téléchargez la présentation]


Le projet J’arrive

 

 

Mme Mijanou Simard-Mireault
Directrice générale
Coup de pouce jeunesse

 

 


[Téléchargez la présentation]


Le projet Classe Accueil

 

 

Mme Anissa Boughazi
Conseillère stratégique et marketing
Montréal Relève

 

 


[Téléchargez la présentation]

 



Témoignages d’élèves issus de l’immigration

La conférence a aussi été l’occasion de faire connaître les histoires de trois élèves qui sont arrivés au Québec en cours de scolarité secondaire et qui ont accepté de rencontrer notre journaliste pour lui parler, avec grande générosité, d’où ils viennent, de leur vécu et de leur arrivée à Montréal.

Ainsi, François Couture, qui a réalisé les trois entrevues, est venu présenter aux invités les parcours de Ruth, Walter et Skyler tels que ce derniers les lui ont raconté, sans oublier tous ces petits détails que l’on pend parfois pour acquis lorsque l’on est né ici…

 

[Lisez leurs histoires]

 

 

Toutes les photos sur cette page ont été prises par Maryse Boyce, photographe.

Logo du mouvement national Employeurs engagés pour la réussite éducative

Soutenir l’engagement des employeurs en persévérance scolaire

Les employeurs sont des acteurs clé de la persévérance scolaire des jeunes.

C’est pourquoi le Réseau québécois pour la réussite éducative lance aujourd’hui le mouvement national Employeurs engagés pour la réussite éducative, qui vise à sensibiliser et à accompagner les employeurs du Québec dans leur rôle face à la réussite éducative.

Logo du mouvement national Employeurs engagés pour la réussite éducative

 

-> Visitez le site
-> Visitez la page Facebook

Plusieurs moyens d’agir, plusieurs bénéfices

Entre autres, le site Web du mouvement met à la disposition des employeurs de l’information, des outils et des astuces pour soutenir leur engagement envers la réussite éducative, qui peut se concrétiser de plusieurs façons :

  • Adopter de bonnes pratiques de gestion des employés étudiants
  • Accueillir des stagiaires
  • Favoriser le retour aux études et à la formation continue des employés
  • S’impliquer au sein de projets liés à la persévérance scolaire dans les milieux

En retour, les entreprises ont beaucoup à gagner de cet engagement :

  • Se positionner comme un employeur de choix pour les personnes ayant un projet d’étude ou un statut d’étudiant
  • Participer à la formation d’une relève qualifiée, donc au développement économique de la communauté
  • Avoir de meilleurs résultats quant à l’attraction et la rétention des ressources humaines
Un engagement indispensable pour réduire les risques de décrochage liés à l’emploi

L’engagement des employeurs est d’autant plus important considérant le contexte actuel de rareté de main-d’œuvre, qui peut poser un risque pour la persévérance scolaire des élèves et des étudiants.

En effet, l’accès facilité à des postes requérant peu de qualifications pourrait inciter des jeunes à quitter l’école pour occuper un emploi à temps plein. Cette situation est non seulement nuisible à la progression de la diplomation, elle compromet également l’avenir du jeune puisque les prévisions du marché du travail signalent que la part des emplois peu qualifiés est appelée à diminuer, notamment en raison de l’automatisation.

Le jeune décrocheur qui verra ainsi son poste aboli risque d’avoir de la difficulté à trouver un nouvel emploi dans un marché du travail dont les postes exigent de plus en plus des études professionnelles, collégiales ou universitaires.

Les employeurs peuvent aider à réduire ce risque en favorisant la réussite éducative des jeunes, participant de ce fait à la réduction du coût du décrochage scolaire, qui a des répercussions sociales et économiques considérables pour l’ensemble de la société.
Logo du mouvement national Employeurs engagés pour la réussite éducative

 

 

 


Un mouvement piloté par :

Logo du Réseau québécois pour la réussite éducative

 

 

 

Avec la précieuse collaboration de :

 

 

Le mouvement est porté par les instances régionales de concertation.

Boulier

Mise à jour des coûts du décrochage scolaire

Le décrochage scolaire prive l’économie montréalaise de 593 millions $

Une perte de productivité équivalent à 593 millions $, voilà l’un des constats de la mise à jour des coûts de l’abandon scolaire.

Cette analyse a été réalisée dans le cadre d’une nouvelle étude sur la persévérance scolaire et la conciliation études-travail en contexte de pénurie de main-d’œuvre.

Les données actualisées permettent de faire le portrait de conséquences économiques et sociales lourdes, à la fois pour l’individu et pour l’ensemble de la société :

  • Une économie plus fragile
  • Une augmentation des coûts de soins de santé
  • Une hausse des coûts liés à la criminalité
  • Un accroissement des inégalités entre les classes sociales et les sexes
  • Etc.
Pour plus de détails sur les coûts du décrochage :

Image de l'infographie sur le coût du décrochage scolaire

 

Consultez l’infographie

Consultez le texte intégral, aux pages 39 à 47 de l’étude

 

 

Des projets PAR et POUR les jeunes, à la mémoire de M. Francis Culée

Cinq projets inspirés par la conviction d’un grand homme et élaborés par les associations étudiantes des commissions scolaires pour favoriser la persévérance scolaire de leurs pairs.

Francis Culée

En 2014, le milieu de l’éducation a perdu l’un de ses plus grands passionnés, M. Francis Culée. Tout au long de sa carrière et de son mandat à la direction montréalaise du ministère de l’Éducation, M. Culée a été guidé par la motivation de venir en aide aux jeunes, particulièrement ceux faisant face à des défis qui les poussent à quitter prématurément l’école. À son décès, ses proches ont souhaité honorer cette préoccupation en recueillant des dons pour la réalisation de projets auprès des jeunes.

« Francis avait la ferme conviction qu’il fallait mettre tout en œuvre pour établir des partenariats avec ces jeunes et leur donner l’occasion de s’impliquer dans des projets mobilisateurs dont ils seraient les acteurs. Selon lui, là était la clé pour qu’ils puissent reprendre confiance en eux, envers les autres et, peu à peu, en leur avenir. »

– Mme Marianne de Macar, veuve de M. Culée

Mandaté pour coordonner l’organisation de ces initiatives, Réseau réussite Montréal a approché les associations étudiantes des cinq commissions scolaires de l’île de Montréal pour les accompagner dans la mise sur pied du projet de leur choix, avec un budget de 1 000 $, pour favoriser la persévérance scolaire de leurs pairs.

C’est avec beaucoup de fierté que nous présentons le bilan des projets réalisés par et pour les jeunes dans les commissions scolaires de la Pointe-de-l’Île, de Montréal, English-Montréal, Lester-B.-Pearson et Marguerite-Bourgeoys.


La transition primaire-secondaire et la confiance en soi à l’école primaire St. Gabriel

Commission scolaire English-Montréal
(28 mai 2018)

Une soixantaine d’élèves de 6e année de l’école St. Gabriel à Pointe-Saint-Charles ont participé à une activité visant à faciliter le passage primaire-secondaire et à accroître la confiance en soi. À travers différents jeux d’équipe et discussions de groupe portant sur ces deux thèmes, les élèves, accompagnés de la direction de l’école, d’enseignants, du commissaire scolaire et de différentes personnes-ressources de la commission scolaire, ont été appelés à parler d’eux-mêmes et à travailler en équipe. L’activité a permis de témoigner de l’engagement, de la motivation et du positivisme des élèves !

Activité à l'école St. Gabriel

Crédit : Commission scolaire English-Montréal


Projet ReVert dans les écoles secondaires de la CSPI

Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île 
(6 février 2019)

L’association des élèves du secondaire de la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île (AESCSPÎ) a choisi de mettre en place le projet ReVert, qui a été inauguré le 6 février à l’école Jean-Grou. Pour l’occasion, une vingtaine d’élèves montrant des signes d’une baisse de motivation dans leur cheminement ont été invités à assister à une conférence prononcée par un ancien élève de l’école, M. Alain David, qui a partagé les stratégies qui lui ont permis de surmonter les difficultés liées à la perte de la motivation et de terminer ses études. Les élèves ont aussi participé à une activité dans la grande serre de l’école, durant laquelle ils ont mis en pot des boutures qu’ils devront entretenir jusqu’à la fin de l’année. Cette activité se veut une source de motivation pour inciter les jeunes à continuer à fréquenter l’école afin de voir leur plante grandir.

Projet Revert - CSPI

Crédit : Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île


Journée leadership à la CSLBP

Commission scolaire Lester-B.-Pearson
(18 janvier 2019)

L’activité Senior Leadership Day a été organisée par le comité central des élèves (Central Students Committee) dans le but de permettre à des élèves des différentes écoles de la commission scolaire de réseauter et d’apprendre ensemble. Ainsi rassemblés à l’école Lakeside Academy, 300 élèves du 2e cycle du secondaire (soit 25 élèves par école) ont participé à une journée de discussion, d’ateliers et d’activité physique. Cet événement, animé par les membres du comité central d’élèves, a débuté par une conférence sur l’inclusion donnée par Nick Foley, fondateur de Good Sport et de l’organisme Move for Inclusion, et co-fondateur de l’initiative WE BE US.

LBPSB Leadership Day

Crédit :  Commission scolaire Lester-B.-Pearson


Reconnaissance des jeunes persévérants à la CSMB

Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys
(Février – juin 2019)

Par ce projet en cours depuis le mois de février, cinq écoles secondaires de la CSMB (écoles Saint-Georges, Saint-Louis, Cavelier-De LaSalle, Monseigneur-Richard et Dalbé-Viau) souhaitent souligner les efforts de 20 jeunes méritant une mention spéciale pour la persévérance dont ils ont fait preuve tout au long de l’année. Des prix ont été ou seront remis aux lauréats (selon les calendriers des activités des différentes écoles) sous la forme d’une bourse ou d’un certificat-cadeau, soit à l’occasion d’un brunch, de la cérémonie des finissants ou, dans plusieurs cas, aux galas méritas qui auront lieu à la fin de l’année.

Lauréats - école Dalbé-Viau

Les lauréats de l’école secondaire Dalbé-Viau
Crédit : Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys

Prix Francis Culée - Collège Saint-Louis

Remise du prix Francis Culée au Collège Saint-Louis
Crédit : Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys


Tous ensemble pour la persévérance

Commission scolaire de Montréal
(7 juin 2019)

Cette soirée a eu lieu à l’école secondaire Louis-Riel pour célébrer les accomplissements de 25 élèves qui se sont démarqués par leur persévérance tout au long de l’année malgré les difficultés rencontrées. Les élèves, en provenance de différentes écoles de la commission scolaire, ont chacun reçu un certificat et une carte-cadeau. La cérémonie a été suivie d’un souper.

Soirée Tous ensemble pour la persévérance - CSDM

Crédit : Réseau réussite Montréal

 

 

 

 

 

Journée d’ateliers sur les jeunes lecteurs

Mettre les expertises en commun, échanger sur les pratiques, partager les questionnements, les défis et les pistes de solution.

Journée d’ateliers de type « classe de maître » sur les jeunes lecteurs du 21e siècle 

66 acteurs de tous les milieux se sont réunis le 10 avril 2019 au Centre St-Pierre pour échanger en petits groupes sur les défis de la promotion de la lecture auprès des jeunes dans le cadre de trois ateliers thématiques menés par des experts du domaine.

Dans chacun des ateliers, les participants ont eu l’occasion d’approfondir leurs connaissances, d’échanger sur leurs pratiques et leurs réalisations et de partager leurs questionnements ainsi que leur expertise.

Soucieux d’assurer la meilleure expérience possible aux participants, Réseau réussite Montréal a limité les places disponibles à l’événement, mais compte se repencher sur les échanges pour faire connaître les enjeux, les défis et les pistes qui ont émergé des discussions. Restez à l’affût des suites qui seront données à la journée d’ateliers !


LES ATELIERS THÉMATIQUES

Atelier A :
Le développement des compétences en littératie, c’est l’affaire de toutes et tous !

Olivier Dezutter
Professeur titulaire
Département de pédagogie de la Faculté d’éducation
Université de Sherbrooke

Codirecteur du Collectif de recherche sur la continuité des apprentissages en lecture et en écriture

Les compétences en littératie sont aujourd’hui considérées comme essentielles à la réussite éducative, à l’épanouissement personnel et professionnel ainsi qu’à la pleine participation citoyenne. Or, leur développement nécessite l’engagement de toutes et tous. À partir de la présentation d’un cadre de référence relatif à la littératie, Olivier Dezutter a lancé les discussions en proposant des exemples de situations de contact avec l’écrit riches et variées, dans des contextes multiples, scolaires et extrascolaires, mettant à contribution une grande diversité d’acteurs.


[Téléchargez la présentation]

 

Atelier B :
La lecture et le défi de la diversité linguistique et culturelle

Françoise Armand
Professeure titulaire
Département de didactique
Université de Montréal

Expertise en enseignement du français en milieu pluriethnique et plurilingue

Afin d’alimenter les échanges entre participants et conférencière, Françoise Armand a présenté quelques fondements théoriques et concepts clés en lien avec la valorisation et l’apprentissage de la lecture et de l’écriture en milieu pluriethnique et plurilingue, notamment au préscolaire et au primaire. Des exemples de pratiques ont permis de concrétiser ces concepts et de donner lieu à des discussions autour de projets dans différents milieux. La question des élèves allophones issus de l’immigration en situation de grand retard scolaire a également été abordée.


[Téléchargez la présentation]

 

Atelier C :
La littératie sans frontières entre le réel et le virtuel !

Nathalie Lacelle, Ph.D.
Professeure de littératie médiatique
Département de didactique des langues
Université du Québec à Montréal

Titulaire de la Chaire de recherche UQAM en littératie médiatique multimodale

Plutôt que d’entraîner la disparition de l’écrit, comme le prédisaient certains, le numérique n’a en réalité qu’étendu le champ du lisible et de la création. Ainsi, il est possible de s’informer, de se divertir, de communiquer et de réfléchir à partir d’une multitude de médias mixant l’image, le son et l’écrit, sur différents supports, souvent mobiles. Dans ce contexte, lire et écrire engagent nécessairement de nouvelles compétences. En plus de présenter ces compétences, plusieurs exemples ont été mis de l’avant pour illustrer la manière d’encourager des pratiques stimulantes et diversifiées d’accès à l’information et à la culture. Cet atelier a également été l’occasion d’échanger sur des projets innovants de littératie médiatique en contexte numérique réalisés dans différents milieux.


[Téléchargez la présentation]

 


Merci à nos experts passionnés !

 

 

 

Et à nos participants engagés !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Cet événement a été réalisé grâce à la participation financière de :

 

 

Toutes les photos sur cette page ont été prises par Maryse Boyce, photographe.