La première transition scolaire

  • Facebook
  • Twitter
  • E-mail

Une entrée harmonieuse de l’enfant à la maternelle aura un effet réel sur sa motivation et son engagement scolaire, deux facteurs essentiels de la réussite éducative.

Publié le 26 mai 2022 

Conscient du rôle majeur des transitions scolaires dans la réussite éducative de l’élève, Réseau réussite Montréal (RRM) coordonne des chantiers rassemblant des acteurs régionaux travaillant à ces enjeux. Pour la première transition scolaire, RRM coordonne le Chantier montréalais transition vers l’école.  Le présent dossier est constitué à partir du travail fait par ce chantier.


Une première transition scolaire de qualité repose sur plusieurs éléments fondamentaux. Le présent dossier se concentre principalement sur l’importance de s’investir collectivement dans cette transition, car la recherche démontre que si l’enfant et ses parents sont bien soutenus tout au long de ce processus, la transition suscitera le plaisir d’aller à l’école chez l’enfant, de même que l’engagement chez les parents. Ce faisant, la transition constituera une fondation pour la réussite éducative de l’enfant, et ce, dès le début de son parcours scolaire.


À visionner :
Tout ce que vous devez savoir sur la première transition scolaire et comment la soutenir.


Capsule sur la première transition scolaire

En français | En anglais

 


Capsule sur l’outil Pratique +

En français | En anglais


Les rubriques du présent dossier :

Première transition scolaire | Première transition et réussite éducative | Retombées d’une transition de qualité | Facteurs d’influence | Composantes d’une transition de qualité | Acteurs de la première transition | Quelques constats montréalais | Pratiques collaboratives | Outils et documentation | RemerciementsPersonne-ressource | Sources | Notes


La première transition scolaire 

La première transition scolaire est le passage des enfants entre leurs milieux de vie (la maison, le service de garde éducatif à l’enfance [SGEE]1, un organisme de la communauté, etc.) et la maternelle 4 ou 5 ans.

Qu’est-ce qu’une première transition scolaire de qualité ?

Plusieurs termes sont utilisés dans la littérature pour qualifier la première transition scolaire. En général, « [une] transition de qualité désigne une transition harmonieuse pour l’enfant, sa famille et les adultes qui l’entourent »2. Elle réfère à un ajustement réciproque entre les différents milieux pour favoriser l’entrée harmonieuse de l’enfant dans le milieu scolaire.

La première transition scolaire de qualité doit être considérée comme un processus structuré. De manière générale, ce processus dure environ 16 mois, de l’automne précédant l’inscription 3, à la fin de l’automne suivant, quand l’enfant est bien ajusté à son nouveau milieu. Cependant, la période requise peut varier selon les caractéristiques des enfants, des parents et des milieux.

Durant cette période, l’enfant, ses parents4 et les autres acteurs de la transition :

  • Entrent en contact avec le milieu scolaire pour créer des liens de confiance5
  • S’adaptent les uns aux autres, en tenant compte des besoins de l’enfant, de ceux de ses parents et du milieu scolaire

Cette démarche concertée de tous les acteurs impliqués dans la transition facilite la continuité entre les différents milieux de vie de l’enfant. Elle permet aussi à l’école d’être soutenue par la communauté dans l’accueil de l’enfant et de ses parents.


Une transition harmonieuse pour favoriser une perception positive de l’école

Les parents vivent aussi la transition scolaire avec leur enfant. Lorsque cette transition se déroule de façon harmonieuse, il est plus probable que les parents associent une émotion positive à l’école et la transmettent à leur enfant.  

Pour ce faire, il importe de rassurer les parents et de leur donner le temps de s’ajuster à tous les changements qu’ils vivront (ex. : recevoir de l’école des communications majoritairement écrites, avoir un accès plus limité à l’école, préparer les boîtes à lunch, reconduire l’enfant à une heure précise, etc.).


La première transition scolaire de l’enfant et sa préparation à l’école

Pour que la première transition scolaire soit de qualité, il importe que les acteurs adoptent une approche écosystémique. Cela nécessite la mise en place de conditions qui faciliteront la continuité des expériences entre les milieux de vie actuels de l’enfant et celui qu’il s’apprête à fréquenter : l’école.

La préparation de l’enfant à l’école, pour sa part, fait référence « au processus impliquant le développement global de l’enfant dans différents domaines (moteur, social, affectif, cognitif, langagier) résultant des interactions de l’enfant avec son environnement6 ».

Le niveau de développement de l’enfant, et plus particulièrement son développement cognitif (les prérequis à la lecture, à l’écriture ou à la numératie), influe sur sa transition. Cependant, il importe de souligner que cet élément n’explique en moyenne que 25 %7 des indicateurs précoces de sa réussite scolaire par suite de sa première transition scolaire. Sur quoi repose donc 75 % de l’ajustement de l’enfant à son nouveau milieu ?

  • D’une part, l’ajustement repose sur la mise en œuvre d’une démarche concertée et collaborative de la planification de la transition, par tous les acteurs concernés, en privilégiant la responsabilité partagée de cette transition.
  • D’autre part, l’ajustement repose sur l’accompagnement de l’enfant dans l’acquisition de comportements qui faciliteront notamment sa capacité à s’adapter, la gestion de ses émotions, ses relations avec les pairs, son autonomie, le respect des routines et des tours de parole ou de jeux, etc.

Le passage de l’enfant de la maison au SGEE fait partie du continuum des transitions scolaires pour la majorité des petits montréalais

Le passage de la maison au service de garde éducatif à l’enfance (SGEE) est la première transition éducative de l’enfant. Pour aider ce dernier et ses parents à bien vivre cette transition, le SGEE met en place :

Les conditions qui aideront l’enfant à « préserver son sentiment de sécurité en l’absence de ses parents8», notamment par la création d’une relation affective significative avec l’éducatrice ou l’éducateur

Un partenariat avec le parent qui « offre à l’enfant un environnement affectif propice aux apprentissages et un modèle sain de relation entre les personnes9»

Si cette expérience d’intégration est harmonieuse, elle constituera un pilier essentiel pour préparer l’enfant et ses parents à l’entrée dans le monde scolaire. De plus, « l’engagement des parents dans le développement de leur enfant ainsi suscité a toutes les chances de se prolonger pendant la scolarité future de celui-ci, ce qui constituerait un déterminant de sa réussite éducative10 ».


L’importance d’une première transition harmonieuse pour la réussite éducative

La recherche démontre qu’une entrée harmonieuse à la maternelle servira d’assise pour les transitions futures et qu’elle aura aussi un effet réel sur la motivation et l’engagement de l’enfant à l’école, deux facteurs essentiels de la persévérance scolaire. Il est effectivement signalé que « les attitudes, les compétences et les comportements qui se forgent [durant cette transition] influenceraient le développement et la réussite éducative de l’enfant11 ».

Les retombées d’une première transition de qualité

Pour les enfants, une transition de qualité suscite :

  • Un sentiment de bien-être et de sécurité face au nouveau milieu qu’est l’école
  • Une attitude positive envers l’école et les apprentissages (engagement, sentiment d’appartenance, sentiment de compétence, sentiment de confiance face à la réussite scolaire, etc.)
  • Une meilleure adaptation sociale et comportementale
  • Une meilleure réussite en lecture, en écriture et en mathématiques à la fin de la première année scolaire

Ces retombées auront ultimement des effets positifs sur la réussite éducative de l’enfant.


« La transition de qualité assure aussi à l’enfant :

– la continuité de l’expérience éducative permettant la poursuite de son développement optimal;
– la reconnaissance de ses capacités;
– le développement de liens sociaux positifs avec le personnel et les autres enfants12. »


Des retombées positives qui se manifestent dans les paroles et les comportements de l’enfant

Les effets d’une transition harmonieuse peuvent notamment être perçus quand l’enfant parle positivement de son expérience (ex. : « J’aime l’école ! », « Je veux encore jouer avec Arlo. », « J’étais fière de moi ! », « Monsieur Nicolas raconte des belles histoires. », etc.), ou se refléter dans son comportement (ex. : l’enfant sourit à l’idée de voir son enseignant, il est impatient de partir quand vient le temps d’aller à l’école, etc.).

Pour les parents, une transition de qualité suscite :

  • De la confiance envers l’école
  • Une plus grande implication dans la vie scolaire de leur enfant
  • Une plus grande collaboration avec les enseignants et les enseignantes
  • Des communications plus faciles avec l’école
  • Une participation active dans les apprentissages de leur enfant

« L’enfant et sa famille se sentiront davantage capables de réussir les autres transitions puisqu’ils auront déjà réussi celle-ci13. »

Pour les autres acteurs, une transition de qualité suscite :

  • Une planification concertée et coordonnée de la transition entre tous les intervenants et milieux de vie de l’enfant
  • Une responsabilité partagée de la qualité de cette transition
  • Un partage mutuel de ce que l’on connait de l’enfant
  • Une réduction des inquiétudes du personnel scolaire

 

Les facteurs d’influence

Plusieurs éléments sociaux, scolaires, familiaux ou personnels peuvent faciliter ou nuire à la transition harmonieuse de l’enfant et de ses parents vers l’école.

Dans le contexte écosystémique, chaque acteur de la transition sera affecté différemment selon sa situation et son milieu. Cette section se concentre davantage sur des facteurs associés à l’enfant et à ses parents.

Facteurs de protection

Voici quelques exemples :

  • Les relations positives avec les pairs
  • Le soutien et l’encouragement de l’enfant par ses parents
  • Les pratiques éducatives chaleureuses, prévisibles et prenant en compte les besoins de l’enfant
  • La fréquentation d’un service de garde éducatif à l’enfance de qualité14
  • La continuité des approches favorisant le développement global harmonieux de l’enfant entre le service de garde éducatif à l’enfance et la maternelle (ex. : la place du jeu, une routine similaire et prévisible, etc.)
  • La participation à des activités nombreuses, diversifiées, accessibles dans la communauté et centrées sur la transition harmonieuse
  • Les interactions entre tous les acteurs de la transition renforçant la collaboration école-famille communauté

 


Une entrée à l’école harmonieuse : se donner du temps

La période d’adaptation au nouveau milieu de vie sera différente pour chaque enfant. Si certains seront parfaitement ajustés dans les semaines suivant leur entrée à l’école, d’autres auront besoin de plusieurs mois pour trouver leurs repères. Il importe de s’ajuster au rythme de l’enfant. 



Facteurs de risque

Le cumul des facteurs de risque peut compromettre la transition harmonieuse à l’école.

Voici quelques exemples :

  • Des conditions socioéconomiques difficiles des familles (ex. : précarité économique, faible niveau de scolarité des parents, situation d’abus ou de négligence, etc.)
  • Un service de garde éducatif à l’enfance de faible qualité
  • Des défis associés à un handicap de l’enfant
  • Une absence de pratiques visant à sécuriser les parents
  • Une planification peu concertée de la transition par les acteurs
  • Des mesures présentes, mais insuffisantes pour accueillir adéquatement les enfants et leurs parents par l’école

Pour minimiser les effets des facteurs de risque, il importe de répondre aux besoins de tous les acteurs concernés, et ce, avant l’entrée à l’école.


Conséquences aggravantes

La plupart des enfants possèdent les capacités d’adaptation qui leur assureront une transition harmonieuse vers l’école. Cette étape représente souvent une période d’excitation et de fierté, mais elle peut être source d’insécurité, d’anxiété et de nervosité qui se manifesteront par, entre autres, des problèmes de sommeil, un isolement ou un repli sur soi, des problèmes de comportement et une diminution de la confiance en soi ou de l’estime de soi.

Certains enfants sont plus susceptibles de subir des effets négatifs sur les plans de leur bien-être, de leur développement global et de leur réussite éducative s’ils n’ont pas le soutien dont ils ont besoin :

  • Possibilité d’effets nuisibles sur le bien-être et la santé mentale
  • Fragilisation des acquis
  • Risque de difficultés scolaires et comportementales
  • Augmentation du risque de décrochage scolaire

 


Le type de service de garde éducatif à l’enfance fréquenté par l’enfant avant l’entrée à l’école a un effet sur la qualité de sa transition

L’Enquête montréalaise sur l’expérience préscolaire des enfants de maternelle signale « que la fréquentation d’un centre de la petite enfance (CPE), plus que les autres types de services, est bénéfique pour le développement des enfants issus des milieux défavorisés15».  À ce sujet, un mémoire de la Direction régionale de santé publique de Montréal révèle que, dans les milieux défavorisés, la proportion d’enfants en CPE est considérablement plus faible qu’en milieu favorisé.


Les composantes à considérer pour assurer une transition de qualité

La mise en œuvre d’activités permettant une transition de qualité s’appuie sur 3 composantes :

  1. Les moments clés de la transition
  2. Les dimensions d’une transition de qualité
  3. La continuité


1re composante de qualité : les 5 moments clés

La transition commence dès l’automne, avant l’inscription, et se termine un an plus tard, lorsque l’enfant est bien adapté à son nouvel environnement. C’est durant ces 16 mois que les activités et les actions pour et avec les familles seront planifiées.

1. Avant l’admission* à l’école (août-décembre)

2. Lors de l’admission* à l’école (janvier-février)

3. Après l’admission*, mais avant la rentrée scolaire (mars-juin)

4. Autour de la rentrée scolaire (juillet-septembre)

5. Après la rentrée scolaire (octobre-novembre)

*Voir la note numéro 3 au bas du présent dossier.

 

2e composante de qualité : les 4 dimensions

Ces dimensions correspondent aux principes à considérer pour favoriser la transition de qualité vers l’école :

1. Reconnaissance de la place active des parents : créer une relation qui favorisera l’engagement mutuel des parents, de l’école et de la communauté

2. Partenariat entre les différents réseaux d’acteurs, mais aussi au sein de chaque organisation: partager la responsabilité de la qualité de la transition

3. Pratiques spécifiques de transition pour les enfants à besoins de soutien particulier : mise à contribution de tous les acteurs qui connaissent l’enfant

4. Conditions requises pour la mise en œuvre d’une démarche de transition concertée et planifiée (par exemple, consacrer des ressources matérielles, financières et humaines à la transition, créer un comité de première transition scolaire, allouer du temps spécifiquement à la transition dans le mandat des partenaires, etc.)


Donner la place aux parents

Les parents sont les premiers éducateurs de l’enfant; ils sont des interlocuteurs privilégiés pour informer sur les besoins de l’enfant et accompagner ce dernier durant la transition. Il importe donc d’assurer la participation des parents tout au long de la transition vers l’école, d’autant plus que l’engagement parental dans la scolarité de l’enfant est un facteur reconnu de la réussite éducative.

Des postulats pour établir un partenariat avec les parents

Voici trois des huit postulats élaborés par l’Iowa Early Access pour établir une relation de partenariat avec les parents :

« Toutes les personnes possèdent des forces »
« Toutes les familles ont des attentes, des souhaits, des rêves pour leurs enfants »
« L’assistance offerte aux familles doit l’être de manière à maintenir leur dignité et leurs espoirs16 »

Consultez les autres postulats à la page 66 du document Accueillir la petite enfance.



3e composante de qualité : la continuité

Plusieurs changements, ou discontinuités, sont observés dans les milieux de vie de l’enfant et de ses parents lors du passage vers l’école (ex. : changement de bâtiment, d’horaire, des personnes de référence, etc.). Ces discontinuités sont une part inévitable du processus : elles constituent des expériences qui permettent à l’enfant de progresser dans son développement global et de s’adapter graduellement, à condition que les défis respectent ses capacités.

Une transition de qualité implique le maintien d’un équilibre entre les continuités et les discontinuités. Pour parvenir à atteindre cet équilibre, les acteurs visent à préserver, dans la mesure du possible, la continuité des liens entre les différents milieux de vie de l’enfant et la continuité des services existant avant l’entrée à l’école, spécialement pour les enfants à besoin de soutien particulier.

À ce sujet, il importe de rappeler que le passage à la maternelle s’inscrit dans un continuum d’expériences qui est, pour la majorité des enfants, précédé de la transition de la maison au service de garde éducatif à l’enfance et qui est suivi par la transition vers la première année de l’école primaire.

Pour davantage d’information sur les types de continuité, cliquez ici.

Les acteurs de la première transition scolaire

Plusieurs acteurs sont engagés dans la démarche de transition de qualité. Leur travail concerté et planifié constitue une condition incontournable pour favoriser une transition harmonieuse.

Les principaux acteurs de la transition :

  • L’enfant
  • Les parents et la famille
  • Les services de garde éducatifs à l’enfance
  • Les organismes communautaires famille
  • Le réseau de la santé et des services sociaux
  • Les écoles (incluant les services de garde en milieu scolaire et les services complémentaires), les centres de services scolaires et les commissions scolaires
  • Les bibliothèques
  • Les arrondissements

Une responsabilité partagée

La recherche souligne à quel point il est important que le milieu scolaire instaure des mesures adéquates pour accueillir chaque enfant et ses parents, et ce, avant même l’entrée à l’école, afin que la transition ne repose pas uniquement sur leur capacité d’adaptation. Toutefois, la transition de qualité est une responsabilité partagée et c’est pourquoi la contribution de tous les acteurs qui œuvrent autour de l’école est primordiale pour soutenir cette dernière dans cette démarche.

« Une transition scolaire harmonieuse ne dépend pas seulement de la capacité de l’enfant à s’adapter, mais également de la capacité des différents milieux à collaborer pour permettre une réponse [à ses] différents besoins17. »


Quelques constats montréalais

En 2016-2017 à Montréal :

  • 86,9 % des enfants de la maternelle 5 ans ont fréquenté un service un service de garde éducatif à l’enfance avant leur entrée à la maternelle (ensemble du Québec : 81,7 %)18
    • CPE exclusivement : 25 %19
    • Garderie non subventionnée exclusivement : 14 %
    • Garderie subventionnée exclusivement : 13 %
    • Milieu familial : 5 %
    • Combinaison de différents services de garde : 33 %20

Évolution des inscriptions à la maternelle 4 et 5 ans à Montréal21,22 :

  2018-2019 2019-2020 2020-2021(p)23
Maternelle 4 ans 2 618 2 635 2 664
Maternelle 5 ans 18 907 18 785 17 999
Total 21 525 21 420 20 663

 

À la suite de rencontres organisées par Réseau réussite Montréal avec 31 territoires montréalais en 2021 (Conversations en réussite éducative : rencontres avec les territoires montréalais), on constate que :

  • Tous les quartiers conçoivent la réussite éducative comme un continuum qui débute à l’âge 0
  • Les transitions sont au cœur de l’action collective, c’est un thème qui se travaille ensemble : 74 % des territoires montréalais travaillent collectivement la première transition et tous s’entendent pour dire qu’on ne peut y travailler seul.

Montréal compte certaines spécificités qui influent sur les actions en première transition, dont :

 

Les pratiques collaboratives

Pour assurer une transition harmonieuse, il importe que les acteurs qui entourent l’enfant et ses parents mettent en œuvre des pratiques de qualité.

Ces pratiques de transition, concertées et collaboratives, sont planifiées et réalisées conjointement25 :

  • Entre les différents acteurs de la transition (partenariat externe)
    • Ex : une activité de transition organisée pour les familles par l’école avec le service de garde éducatif à l’enfance
  • À l’intérieur d’une organisation (partenariat interne)
    • Ex : une activité organisée pour les familles par les enseignantes de la maternelle avec le personnel du service de garde de l’école

« L’un des objectifs de ces pratiques est de développer les relations avec les familles26 »


Exemples de pratiques
Pour une multitude d’exemples de pratiques soutenant une première transition de qualité, consultez la grille 3 de l’outil Pratique + (pages 3-4)

Caractéristiques des pratiques
Pour savoir comment créer une pratique de transition de qualité ou la bonifier et ainsi maximiser son effet sur le terrain, consultez l’outil Pratique +

Pour connaitre les caractéristiques des actions efficaces, consultez le Guide d’accompagnement à la première transition scolaire (pages de 10 à 17)


Le passage à la 1re année

La première transition scolaire sera suivie d’une autre étape importante : l’entrée à la 1re année du primaire. Celle-ci marquera le passage d’un contexte éducatif d’apprentissage centré en grande partie sur le jeu à un environnement plus scolaire. Pour accompagner cette nouvelle transition, il importe pour l’école, entre autres, de connaitre les changements que cette transition amène dans les milieux de vie de l’enfant et de ses parents.

 


Outils et documentation

Capsule sur la première transition scolaire du Chantier montréalais Transition vers l’école
(En françaisEn anglais)
Cette capsule permet de répondre à la question « Comment réussir une transition vers la maternelle ? »

Capsule sur l’outil Pratique + du Chantier montréalais Transition vers l’école
(En français | En anglais)
Cette capsule facilite la planification du travail concerté sur les pratiques de la première transition scolaire de qualité

Outil Pratique +
Un outil du Chantier montréalais Transition vers l’école pour soutenir la réflexion et l’analyse des pratiques afin de favoriser une première transition scolaire de qualité

Guide d’accompagnement à la première transition scolaire
Un outil du Projet Partenaires pour la réussite éducative (Projet PRÉE) à l’intention des acteurs intersectoriels pour favoriser la collaboration entre les milieux et la mise en œuvre d’activités visant la première transition scolaire

Guide pour soutenir une première transition scolaire de qualité
Un outil des ministères de l’Éducation, de la Famille et des Aînés, et de la Santé et des Services sociaux visant à permettre aux différents milieux de mettre en place des pratiques favorisant une première transition de qualité

Les pratiques de transition lors de la rentrée des enfants au préscolaire : évaluation du Guide pour soutenir une première transition scolaire de qualité
Ce sommaire de recherche documente les pratiques de transition mises en œuvre à la suite de la publication du Guide pour soutenir une première transition scolaire de qualité

Première transition scolaire à Montréal : état de situation dans le contexte des concertations locales en petite enfance, rapport complet 2019
Ce portrait montréalais des actions en transition vers l’école recensées lors d’entrevues avec les 29 concertations locales en petite enfance de l’île de Montréal comprend aussi de l’information sur la transition de qualité et ses retombées

La pandémie, source de risques et d’opportunités pour la mise en place de pratiques de transition collaboratives lors de l’entrée à l’école
Cet article se penche sur les effets de la pandémie sur les pratiques de transition : comment ont-elles pu être appliquées en contexte de crise et comment ce contexte a-t-il été l’occasion de développer de nouvelles possibilités de collaboration école-famille ?

Accueillir la petite enfance : programme éducatif pour les services de garde éducatifs à l’enfance
Ce document de référence présente les principes et fondements pour guider des interventions de qualité auprès des jeunes enfants durant une période cruciale de leur développement

Programme-cycle de l’éducation préscolaire
Ce document du ministère de l’Éducation du Québec présente le programme-cycle, qui vise à assurer la qualité éducative dans les classes de la maternelle 4 et 5 ans

Enquête québécoise sur le parcours préscolaire des enfants de maternelle 2017 (EQPPEM)
Ce document informe sur les environnements fréquentés par les enfants avant leur entrée à la maternelle 5 ans et, jumelé aux résultats de l’Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle (EQDEM), il permet de mettre ces données en relation avec, entre autres, l’état de développement des enfants à la maternelle

Remerciements

Merci à nos expertes pour leur contribution à la révision du présent dossier :

Joanne Lehrer
Chercheure et professeure régulière en éducation préscolaire, Université du Québec en Outaouais

Julie Ruel
Professeure associée au Département des sciences de l’éducation de l’Université du Québec en Outaouais
Chercheure associée au CISSS de l’Outaouais

 

Personne-ressource

 

POUR DAVANTAGE D’INFORMATION SUR LA PREMIÈRE TRANSITION SCOLAIRE ET LE CHANTIER MONTRÉALAIS, COMMUNIQUEZ AVEC :

Tamara Toro, chargée de projet ‒ Transition vers l’école
514 286-2346, poste 202

 

Sources

Paule Belleau, Manon Poirier, Alexandra Goulet, Accueillir la petite enfance : programme éducatif pour les services de garde éducatifs à l’enfance, ministère de la Famille, 2019

Gilles Cantin, Carole Morache et autres, Trousse partenariat : des outils pour l’enseignement de la compétence à établir une relation de partenariat avec les parents en éducation à l’enfance, Montréal, Université du Québec, 2015, p. 292. Repéré dans : Paule Belleau, Manon Poirier, Alexandra Goulet, Accueillir la petite enfance : programme éducatif pour les services de garde éducatifs à l’enfance, ministère de la Famille, 2019

Chantier montréalais Transition vers l’école, La première transition scolaire (capsule vidéo), 2021

Chantier montréalais Transition vers l’école, Pratique +, 2021

Chantier montréalais Transition vers l’école, Première transition scolaire de qualité – enjeux et leviers montréalais (document interne), 2017

Stéphanie Duval et Joanne Lehrer, Les premières transitions scolaires : comment planifier/organiser des pratiques de transition en collaboration ?, présentation au colloque virtuel de l’association d’éducation préscolaire du Québec (AÉPQ), 27 novembre 2020

Lucie Gingras, Amélie Lavoie et Nathalie Audet, La qualité éducative dans les installations de centres de la petite enfance. Faits saillants, Enquête québécoise sur la qualité des services de garde éducatifs 2014, Québec, Institut de la statistique du Québec, 2015

Amélie Laroche, présentation réalisée dans le cadre du webinaire « Pour des pratiques porteuses de sens en périodes de transitions scolaires » de l’Instance régionale de concertation en persévérance scolaire et réussite éducative Montérégie, 17 février 2022

Isabelle Laurin, Simon Tessier, Gabriel Bordeleau-Gervais, Béatrice Iattoni, Laurence Boucheron, Consultation sur les services de garde éducatifs à l’enfance : Mémoire de la directrice régionale de santé publique, Gouvernement du Québec, 2021

Amélie Lavoie, Lucie Gingras et Nathalie Audet, Enquête québécoise sur le parcours préscolaire des enfants de maternelle 2017 : Tome 1 : Portrait statistique pour le Québec et ses régions administratives, Québec, Institut de la statistique du Québec, 2017

Amélie Lavoie, Lucie Gingras et Nathalie Audet, La qualité éducative dans les garderies non subventionnées. Faits saillants, Enquête québécoise sur la qualité des services de garde éducatifs 2014, Québec, Institut de la statistique du Québec, 2015

Ministère de l’Éducation du Québec, PSP, DGSRG, DIS, Entrepôt de données ministériel, système Charlemagne, données au 28 janvier 2021 (requête spéciale de Réseau réussite Montréal)

Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, ministère de la Famille et des Aînés, ministère de la Santé et des Services sociaux, Guide pour soutenir une première transition scolaire de qualité, 2010

Projet Partenaires pour la réussite éducative, Guide d’accompagnement à la première transition scolaire, 2019

Marie Moisan, Niambi Mayasi Batiotila, Colette Boucher et Caroline Gaudreault, Mieux accueillir et éduquer les enfants d’âge préscolaire, une triple question d’accès, de qualité et de continuité des services, Conseil supérieur de l’éducation, 2012

Sara Rimm-Kaufman et Lia Sandilos. (2017). Transition vers l’école et préparation à l’école : une conséquence du développement du jeune enfant. Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants : Préparation à l’école (Centre d’excellence pour le développement des jeunes enfants), p. 27-35

Julie Ruel et Chantier montréalais Transition vers l’école, Première transition scolaire dans un contexte de crise, Réseau réussite Montréal, 2020. [En ligne : https://www.reseaureussitemontreal.ca/dossiers-thematiques/covid-19-et-reussite-educative/premiere-transition-scolaire-dans-un-contexte-de-crise]

Micha Simard, Amélie Lavoie et Nathalie Audet, Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle 2017, Québec, Institut de la statistique du Québec, 2018

Tamara Toro, Première transition scolaire à Montréal : état de situation dans le contexte des concertations locales en petite enfance, rapport complet 2019, Horizon 0-5, 2019


NOTES

1. Au Québec, les services de garde éducatif à l’enfance reconnus sont les centres de la petite enfance (CPE), les services de garde en milieu familial, les garderies subventionnées et les garderies non subventionnées.

2. Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, ministère de la Famille et des Aînés, ministère de la Santé et des Services sociaux, Guide pour soutenir une première transition scolaire de qualité, 2010

3. Puisqu’il s’agit du terme le plus couramment employé par les familles et les écoles, le mot « inscription » est utilisé dans le présent dossier. Il importe cependant de noter que le Guide pour soutenir une première transition scolaire de qualité privilégie plutôt le terme « admission »

4. Tout au long du dossier, le terme « parent » inclut les autres membres de la famille qui entourent l’enfant, pour tenir compte de leur implication.

5. Cet aspect de la première transition est d’autant plus important considérant l’intensité élevée des liens et des échanges entre les parents et le personnel du service de garde éducatif à l’enfance. À l’entrée à la maternelle, cette intensité diminue de façon significative, mais, en général, il s’agit tout de même du moment où les liens entre l’école et la famille sont les plus forts. Il est en effet noté qu’une distanciation s’opère souvent par la suite, au fil du parcours scolaire de l’enfant.

6. Projet Partenaires pour la réussite éducative, Guide d’accompagnement à la première transition scolaire, 2019

7. Sara Rimm-Kaufman et Lia Sandilos. (2017). Transition vers l’école et préparation à l’école : une conséquence du développement du jeune enfant. Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants : Préparation à l’école (Centre d’excellence pour le développement des jeunes enfants), p. 27-35

8. Paule Belleau, Manon Poirier, Alexandra Goulet, Accueillir la petite enfance : programme éducatif pour les services de garde éducatifs à l’enfance, ministère de la Famille, 2019

9. Idem

10. Idem

11. Marie Moisan, Niambi Mayasi Batiotila, Colette Boucher et Caroline Gaudreault, Mieux accueillir et éduquer les enfants d’âge préscolaire, une triple question d’accès, de qualité et de continuité des services, Conseil supérieur de l’éducation, 2012

12. Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, ministère de la Famille et des Aînés, ministère de la Santé et des Services sociaux, Guide pour soutenir une première transition scolaire de qualité, 2010

13. Idem

14. Un service de garde éducatif à l’enfance est considéré comme de qualité lorsqu’il respecte les critères établis pour les dimensions suivantes : l’interaction entre le personnel éducateur et les enfants; les expériences vécues par les enfants; l’aménagement des lieux et le matériel; l’interaction entre le personnel éducateur et les parents. Pour connaitre le détail de ces dimensions, consultez cette rubrique du ministère de la Famille et des Ainés.

15. Isabelle Laurin, Simon Tessier, Gabriel Bordeleau-Gervais, Béatrice Lattoni, Laurence Boucheron, Consultation sur les services de garde éducatifs à l’enfance : Mémoire de la directrice régionale de santé publique, Gouvernement du Québec, 2021

16. CANTIN, Gilles, Carole MORACHE et autres, Trousse partenariat : des outils pour l’enseignement de la compétence à établir une relation de partenariat avec les parents en éducation à l’enfance, Montréal, Université du Québec, 2015, p. 292. Repéré dans : Paule Belleau, Manon Poirier, Alexandra Goulet, Accueillir la petite enfance : programme éducatif pour les services de garde éducatifs à l’enfance, ministère de la Famille, 2019

17. Projet Partenaires pour la réussite éducative, Guide d’accompagnement à la première transition scolaire, 2019

18. Amélie Lavoie, Lucie Gingras et Nathalie Audet, Enquête québécoise sur le parcours préscolaire des enfants de maternelle 2017 : Tome 1 : Portrait statistique pour le Québec et ses régions administratives, Institut de la statistique du Québec, 2017

19. Rappelons que les CPE sont reconnus pour offrir des services de garde éducatifs de meilleure qualité et que, bien que la fréquentation d’un CPE bénéficie particulièrement aux enfants de milieu défavorisé, ces derniers sont généralement moins nombreux à y avoir accès.

20. Isabelle Laurin, Simon Tessier, Gabriel Bordeleau-Gervais, Béatrice Iattoni, Laurence Boucheron, Consultation sur les services de garde éducatifs à l’enfance : Mémoire de la directrice régionale de santé publique, Gouvernement du Québec, 2021

21. Ministère de l’Éducation du Québec, PSP, DGSRG, DIS, Entrepôt de données ministériel, système Charlemagne, données au 2021-01-28 (requête spéciale de Réseau réussite Montréal)

22. Il nous a malheureusement été impossible d’obtenir des données montréalaises permettant de comparer la population des 4 et des 5 ans aux effectifs à la maternelle.

23. Les données 2020-2021 sont provisoires.

24. Dans le contexte de la petite enfance, une famille isolée désigne « une famille, avec un ou plusieurs enfants âgés de moins de 5 ans, ayant des besoins et ne profitant pas des ressources et services qui pourraient lui bénéficier. Le contexte dans lequel évoluent les familles isolées peut altérer leur qualité de vie et freiner le développement du plein potentiel de l’enfant. » (Source : projet Constellation)

25. Les pratiques de transition incluent bien sûr des initiatives réalisées individuellement par des intervenantes/intervenants ou des professionnelles/professionnels (ex. : une enseignante de la maternelle qui appelle les nouveaux parents avant la rentrée). Dans ce dossier, nous nous concentrons davantage sur des pratiques concertées et collaboratives.

26. Athola, Björn, Turunen, Poikonen, Kontoniemi, Lerkkanen & Nurmi, 2016