Archives de catégorie : Nouvelles

Lancement des JPS 2024

20e édition des Journées de la persévérance scolaire – Réseau réussite Montréal invite tous les milieux à s’intéresser à la réussite des jeunes

MONTRÉALle 12 févr. 2024 /CNW/ – C’est ce matin que Réseau réussite Montréal (RRM) donnait le coup d’envoi des Journées de la persévérance scolaire (JPS), qui se tiennent du 12 au 16 février, et qui visent à souligner cette année l’importance de l’entourage pour motiver les jeunes et les aider à persévérer. Sous le thème Pour leur futur, persévérer se conjugue toujours au présent, cette 20édition s’est ouverte sur un grand rassemblement, où près de 300 personnes issues des milieux éducatif, institutionnel, communautaire et d’affaires sont venues voir et entendre plusieurs témoignages de parcours scolaires pas toujours linéaires, mais toujours inspirants.

Tenu à l’École des Faubourgs-de-Montréal/École secondaire Pierre-Dupuy, le lancement des JPS s’est tenu en présence de son porte-parole Laurent Duvernay-Tardif, grande source d’inspiration pour de nombreux jeunes, du ministre de l’Éducation Bernard Drainville, de la mairesse de Montréal Valérie Plante et de Virginie Journeau, leader adjointe au conseil municipal de la Ville de Montréal. Réunis en panel, ces invités de marque ont eu la chance d’échanger notamment avec les jumeaux Bryan et Dilan Yambo, bien connus des médias pour leur parcours scolaire empreint de résilience et leur participation à l’émission Révolution.

Le lancement des JPS est en effet l’occasion de donner la parole aux jeunes : « Nous avons été émus par les témoignages d’Émerick et de sa mère Kiane, tout comme par les histoires de Yessenia et de Sabrina, a affirmé Andrée Mayer-Périard, directrice générale de RRM, qui animait le rassemblement-causerie. Leur histoire permet de démontrer que les parcours scolaires sont multiples, et que la réussite ne se mesure pas qu’au diplôme, mais aussi à un sentiment d’accomplissement.

Cette année, les JPS revêtent une importance toute particulière, puisque les élèves montréalais, durement touchés par les fermetures d’écoles en temps de pandémie, ont également dû conjuguer avec l’interruption due à la récente grève », explique Mme Mayer-Périard.

Un sondage Léger publié ce matin et commandé par le Réseau québécois pour la réussite éducative indiquait que 91 % des Québécoises et Québécois croient qu’il est possible d’en faire plus, collectivement, pour l’éducation. Si l’implication des enseignantes et des enseignants ainsi que du gouvernement est vue comme essentielle, les répondants croient également que la communauté crée un filet social important autour de la réussite éducative.

La persévérance à l’avant-scène cette semaine

Jusqu’à vendredi, des centaines d’activités pour souligner la persévérance seront mises de l’avant, et ce, tant dans les établissements d’enseignement que dans les organisations qui gravitent autour des jeunes. Haies d’honneur lors de l’arrivée des élèves, remises de certificats, messages d’encouragements, discussions thématiques ou port du ruban de la persévérance scolaire : les initiatives sont riches et diverses, et les acteurs en persévérance scolaire sont pleinement engagés.

Pour sa part, Réseau réussite Montréal convie les intéressés à deux activités : un webinaire sur la transition du primaire au secondaire et un atelier virtuel sur celle qui mène à la maternelle.

À propos des Journées de la persévérance scolaire

Tenues annuellement à travers tout le Québec au mois de février, les Journées de la persévérance scolaire (JPS) constituent une occasion privilégiée de souligner l’importance de la persévérance scolaire pour le bien-être des individus ainsi que de celui de toute la société. Les JPS célèbrent également le travail essentiel de toutes celles et ceux qui épaulent nos jeunes dans le développement de leur plein potentiel.

Ce mouvement panquébécois du Réseau québécois pour la réussite éducative est porté régionalement par les instances régionales de concertation en persévérance scolaire (IRC).

À propos de Réseau réussite Montréal

Réseau réussite Montréal, IRC montréalaise, réunit 33 acteurs régionaux d’envergure dont les actions intersectorielles visent à soutenir la persévérance scolaire et la réussite éducative des jeunes.

En savoir plus :

Site Web des JPS
Calendrier des activités dans les milieux

Mélanie Champagne, Directrice des communications
514 651-1470

Disponible pour entrevues :

Andrée Mayer-Périard, Directrice générale

Les JPS 2024 — Du 12 au 16 février

Les prochaines Journées de la persévérance scolaire (JPS) auront lieu du 12 au 16 février 2024 !

Tous les gestes d’encouragement, d’accompagnement, de félicitations et d’écoute s’additionnent pour aider à insuffler à nos jeunes l’énergie, la détermination et la persévérance dont ils ont besoin pour poursuivre la route vers la fin de l’année scolaire.

C’est pourquoi, du 12 au 16 février prochain, les JPS célèbrent encore une fois le rôle essentiel de l’entourage dans le parcours de tous les jeunes, afin de leur offrir ce dont ils ont besoin pour croire en leurs rêves, révéler leur potentiel et persévérer.

Soulignez les JPS dans vos milieux

Événements, affiches, rubans et matériel téléchargeable : retrouvez toute l’information sur les JPS en parcourant le site Internet !

Vous voulez tout savoir sur les JPS ? Bienvenue à l’une de nos séances d’information en ligne !

Les JPS ont 20 ans !

Nées en Montérégie en 2004, les JPS sont maintenant célébrées partout au Québec. Montréal s’est joint au mouvement en 2011 et amorce fièrement sa 14e édition cette année !

Depuis la toute première édition en 2011, les JPS montréalaises, ce sont :

  • Plus de 3 500 organismes mobilisés
  • 12 500 activités tenues dans les milieux
  • Près d’un demi-million de personnes qui ont porté le ruban de la persévérance scolaire

 

La grande détresse des petits migrants

Du 20 au 26 novembre a lieu, pour une 8e édition, la Grande semaine des tout-petits, qui rassemble des acteurs de tous les milieux afin de donner une voix plus grande à nos plus jeunes, de la grossesse à la maternelle. Cette année, en lien avec la thématique touchant au respect de leurs droits, Réseau réussite Montréal juge nécessaire de mettre la lumière sur ceux des tout-petits migrants, plus particulièrement les demandeurs d’asile, dont le nombre est en hausse fulgurante au Québec. On parle du double de la moyenne prépandémique. Ces enfants vulnérables vivent beaucoup de détresse et font face à des défis uniques qui freinent leur réussite éducative.

En 2022, les deux-tiers des demandeurs d’asile au Canada se sont retrouvés au Québec (près de 60 000 personnes). De ce nombre, la majorité s’est installée à Montréal. Ces familles ont fui la guerre, la pauvreté, la violence. Plusieurs ont marché pendant des mois à travers tous les climats et conditions possibles. Qu’elles soient arrivées par le Chemin Roxham ou à l’aéroport de Montréal, leur état se ressemble : chocs traumatiques complexes, aucun moyens, santé physique parfois précaire et absence de connaissance du français, entre autres.

Puis, les parents doivent jongler avec de nombreuses priorités telles l’obtention d’un permis de résidence, de travail, la recherche de logement, les cours de francisation et la compréhension d’une nouvelle culture. Veiller au bien-être de leurs jeunes enfants peut alors s’avérer complexe. C’est pourquoi il est urgent d’investir plus d’efforts dans le soutien aux familles, ces mesures se répercutant positivement sur les enfants, qui vivent eux aussi la détresse de leurs parents.

Depuis quelque temps, les organismes qui accueillent cette jeune clientèle sont si submergés qu’ils ne savent pas toujours comment conjuguer avec cette nouvelle réalité qui ne s’essouffle pas. Les enjeux sont nombreux en termes de santé, d’éducation et de sécurité. Sans parler de ce que la situation exige des intervenants eux-mêmes. Ils manquent de ressources et de soutien, alors que les besoins des plus jeunes dépassent largement le cadre des ressources spécialisées en immigration.

Un tout-petit qui va bien, c’est un enfant, un adolescent et un adulte qui multiplie ses chances de développer son plein potentiel, pour son mieux-être personnel comme pour celui de toute la société. Heureusement, collectivement, nous pouvons agir en soutenant leur résilience et celle de leur famille. Pour cela, il nous faut affiner notre connaissance des enjeux pour intensifier nos actions.

Puisque Montréal constitue le principal foyer d’accueil des nouveaux arrivants, soutenir le développement des jeunes enfants fragilisés nécessite une réponse régionale adaptée, à laquelle doit contribuer tout un écosystème de partenaires engagés et unis par une vision commune. À Réseau réussite Montréal – nous collaborons avec plus de 40 partenaires régionaux et des centaines d’acteurs locaux de tous les milieux qui désirent contribuer à la persévérance et à la réussite éducative – nous avons mis en place un mécanisme de concertation traitant des enjeux des tout-petits et de leur famille. Nous sommes persuadés, et les données nous le confirment, qu’agir tôt est le meilleur véhicule d’équité et de réussite. C’est avec nos partenaires que nous obtiendrons des données nous permettant de prioriser pour mieux avancer.

Nous souhaitons une implication accrue des ministères québécois de la Famille et de l’Immigration dans les dossiers de petite enfance et une meilleure prise en compte par celui de l’Éducation des spécificités liées au contexte montréalais. Des besoins complexes appellent des solutions concertées. Cette mobilisation ne pourra se limiter aux tout-petits. Elle devra soutenir les fratries et les parents, parce que nos plus jeunes sont les travailleurs, penseurs et parents de demain et ce, peu importe leur trajectoire.

Andrée Mayer-Périard
Directrice générale
Réseau réussite Montréal

 

 

Pleins feux sur la petite enfance


La 8e Grande semaine des tout-petits (GSTP) vise à faire de la petite enfance une priorité pour l’ensemble de la société, dans le but de réduire les inégalités que vivent plusieurs de nos enfants. Coordonnée par le Collectif petite enfance, la GSTP offre de multiples activités et outils pour joindre sa voix au mouvement. 

Pour RRM, la mobilisation autour des tout-petits est essentielle afin de leur garantir les meilleures conditions de réussite éducative. Agir tôt, tous et toutes ensemble, pour favoriser leur entrée harmonieuse à la maternelle est au cœur de nos préoccupations, nous coordonnons le Chantier montréalais des tout-petits, qui vise à se doter d’une vision commune de la situation des -9 mois à 5 ans et d’élaborer un plan d’action visant à répondre à leurs besoins.

La Grande semaine des tout-petits à RRM 

Les droits des tout-petits

Un parcours à travers cinq articles de la Convention internationale des droits de l’enfant des Nations Unies propres à éclairer l’engagement de chacun(ne) d’entre nous envers les tout-petits. 

            Les six fiches sur les droits         

Pour aller plus loin : Le jeu de cartes de la Convention internationale des droits de l’enfant

La petite enfance en vitrine chaque jour

Restez à l’affut pour des parutions toute la semaine sur nos médias sociaux ! 

Les tout-petits : une priorité toute l’année à RRM !


L’éveil à la lecture et à l’écriture (ÉLÉ) 
Boite à outils : La Fabrique des petits lecteurs 
Vidéo : Lire pour le plaisir… qu’est-ce que cela veut dire ?

Un tout-petit qui feuillette des livres par lui-même à 2 ½ ans aura de meilleurs résultats scolaires à 15 ans.

 

La première transition scolaire
Feuillets : les moments clés pour bien planifier la transition 
Outil : Pratique+, pour une première transition de qualité

 

Une entrée harmonieuse à la maternelle aura un effet réel sur la motivation et l’engagement scolaires.

 

Rapport annuel 2022-2023

IL NOUS FAIT PLAISIR DE VOUS PRÉSENTER NOTRE RAPPORT ANNUEL 2022-2023.

Voyez comment les tout-petits sont de plus en plus grands à RRM ! Découvrez les actions que vous avons intensifiées au regard de l’arrivée massive de jeunes migrants, de la conciliation études-travail et de la nouvelle loi sur le travail des enfants. Apprenez-en plus sur les outils d’aide à la décision développés. Prenez connaissance du portrait des sommes investies localement au cours des trois dernières années. Et davantage !

Merci à nos membres et partenaires, avec qui nous sommes fiers de travailler à favoriser la persévérance et la réussite des jeunes !

Bonne lecture !

 

Rapport annuel 2022-2023 de Réseau réussite Montréal | En françaisEn anglais

À go, on lit ! – 6e édition

Communiqué

Montréal, le 16 octobre 2023

Réseau réussite Montréal – RRM | La 6e édition d’À go, on lit !AGOL – prend ces jours-ci son envol, portée par les humoristes Kevin Raphael, Charles Brunet et Maude Landry. Voué à rendre la lecture accessible et à la lier à des centres d’intérêt, le mouvement s’adresse aux 14-20 ans, tout en invitant enseignant.es, intervenant.es et personnel de bibliothèque à contribuer à la découverte de la lecture-plaisir.

En plus de donner la parole à ses ambassadeurs, afin qu’ils partagent la relation que chacun entretient avec la lecture, À go, on lit ! propose aux jeunes un quizz en ligne (agol.ca) permettant de découvrir leur « pastille de lecteur.trice », assortie de suggestions de lecture. Un espace mentor.e propose également aux professionnel.les engagés auprès des 14-20 ans des conseils, fiches d’activité, vidéos et autres afin de les outiller pour supporter le développement de comportements positifs face à la lecture.

Créer les conditions favorables

À go, on lit ! déploie de fait ses actions en prenant appui sur les bienfaits reconnus de la lecture. Et comme dans le sport, prendre conscience des retombées favorables d’une activité implique de d’abord s’y adonner. D’où la place importante faite aux mentor.es, bien placés pour créer les conditions favorables, encourager, pousser et féliciter !

Les instances régionales de concertation en réussite éducative, dont Réseau réussite Montréal – RRM, collaborent activement à la diffusion d’À go, on lit ! L’île de Montréal voit ainsi la campagne propagée dans ses écoles secondaires, publiques et privées, plusieurs cégeps et ses bibliothèques municipales. RRM tient également, le 19 octobre, un webinaire Plaisir de lire – Des activités sans livre pour des adolescent.es peu intéressés par la lecture (https://www.reseaureussitemontreal.ca/webinaire-19oct2023/).

À go, on lit ! bénéficie du support financier du Secrétariat à la jeunesse et du ministère de l’Éducation du Québec.

Lancement du nouveau site Web JeConcilie.com

Communiqué

Montréal, le 12 septembre 2023

Réseau réussite Montréal – RRM – est heureux de souligner le dévoilement de la nouvelle plateforme interactive JeConcilie.com, permettant aux élèves et aux étudiant.e.s occupant un emploi d’en apprendre davantage sur la qualité de leur conciliation études-travail.

Le questionnaire d’autoévaluation en ligne JeConcilie est l’outil de choix pour soutenir les actions de sensibilisation et d’intervention des établissements d’enseignement de tous les niveaux, des milieux communautaires et des parents auprès des jeunes, en lien avec la priorisation de leurs études et le maintien d’un bon équilibre de vie.

Déjà bien implanté dans plusieurs régions du Québec, depuis sa création en 2014 par le Réseau québécois pour la réussite éducative – RQRE, JeConcilie.com a fait l’objet d’une mise à niveau afin de correspondre aux attentes des internautes et optimiser sa visibilité. Son contenu a été entièrement actualisé, prenant en considération les nouveaux paradigmes entourant le travail des jeunes.

 

Conçu pour les jeunes
Une arborescence revisitée, une réorganisation de l’information et une mise à jour de certaines fonctionnalités, pour une expérience digitale simplifiée.

Nouvel univers graphique
Une refonte complète et une nouvelle image de marque, dans le but de proposer une plateforme au design rafraîchissant et contemporain.

Bilingue
Une version anglaise disponible à compter de novembre, afin de joindre les jeunes de toutes les régions du Québec (grâce au soutien financier de RAP Côte-Nord et de RRM).

Questionnaire court et intuitif + bilan personnalisé
En répondant aux 30 questions touchant sa situation générale, les études, le travail et la santé, le jeune reçoit un bilan personnalisé indiquant si il.elle se trouve dans une situation de conciliation positive, à surveiller ou préoccupante. Le bilan propose également de l’information et des astuces touchant les différentes facettes de la conciliation études-travail.

Données au service de la persévérance scolaire
Une source fiable d’information et de sensibilisation sur la conciliation études-travail, prenant appui sur l’expertise d’ÉCOBES – Recherche et transfert et de l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail – IRSST. En amont, le questionnaire permet de recueillir de précieuses informations sur les jeunes Québécois.e.s, pouvant par exemple être utilisées pour brosser un portrait de leurs habitudes de conciliation études-travail.

Plateforme évolutive
Conçue pour répondre aux besoins des usager.ère.s, au sein d’un univers numérique en constante évolution. De nouvelles fonctionnalités pourront être intégrées, nourries par diverses actions de sensibilisation et d’accompagnement des employeurs à une saine gestion des membres de leur personnel conciliant études et travail.

 

Le projet de refonte de JeConcilie.com a été coordonné par le Conseil régional de prévention de l’abandon scolaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean – CRÉPAS, en partenariat avec ÉCOBES – Recherche et transfert. Les travaux ont également été rendus possibles grâce à la participation de plusieurs instances régionales de concertation : COMPLICE – Persévérance scolaire Gaspésie-Les Îles ;  Communauté ouverte et solidaire pour un monde outillé, scolarisé et en santé – COSMOSS Bas-Saint-Laurent ; Partenaires pour la réussite éducative en Chaudière-Appalaches – ; Table régionale de l’éducation Centre-du-Québec – TRECQ ;  Réussite-Accomplissement-Persévérance – RAP Côte-Nord ; Réseau réussite Montréal – RRM et R3USSIR – Éducation Emploi Estrie.

 

Pour les demandes relatives aux médias, communiquez avec

Brigitte Gauvreau, Prêt de services, communications | Réseau réussite Montréal
514 286-2346 poste 202

Appel de projets en éveil à la lecture et à l’écriture (ÉLÉ)

Réseau réussite Montréal lance un appel de projets en éveil à la lecture et à l’écriture (ÉLÉ) à la suite du renouvellement de l’entente du ministère de l’Éducation pour la période 2023-2026.

Nous vous invitons à consulter l’appel de projets pour tous les détails, les critères d’admissibilité ainsi que le calendrier de la démarche.

Des questions ?

Une séance d’information est prévue pour vous informer davantage sur l’appel de projets :

 

Date limite pour le dépôt des projets

5 octobre 2023 à 17 h

Prenez note que cet appel de projets est le seul qui aura lieu pour l’enveloppe financière 2023-2026.

socialisation linguistique en camp de jour

Transformer l’été de centaines d’enfants nouveaux arrivants !

 
C’est avec grande fierté que Réseau réussite Montréal a eu l’occasion de faire visiter le camp de jour du BCHM au journaliste Vincent Rességuier. Ce camp de jour est partenaire du projet régional de Socialisation linguistique en camp de jour. Cette initiative, qui favorise l’inclusion, offre une opportunité estivale unique à plus de 700 jeunes immigrants non francophones âgés entre 5 et 16 ans de bénéficier de 4 à 8 semaines d’activités dans l’un des 17 camps de jour partenaires. L’objectif ? Créer un environnement estival ludique qui expose les enfants allophones à un environnement francophone, favorise les rapprochements interculturels, renforce leur sentiment d’appartenance et contribue à leur intégration.
 
Le projet de socialisation linguistique en camp de jour se déploie grâce à la forte collaboration entre Réseau réussite Montréal, les Centres de services scolaires et les organismes communautaires. Il est rendu possible grâce au financement du ministère de l’Éducation, du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration, de la Ville de Montréal et de Centraide. C’est la force de cette alliance entre les partenaires qui permet à ce grand projet régional de générer autant d’impacts positifs sur les enfants, leur famille, les camps de jour et la communauté. Tout le monde y gagne.


18h31 – « Des camps de jours pour renforcer le français : Reportage de Vincent Rességuier »

 
Le camp de jour qui nous a reçu :
Bureau de la communauté haïtienne de Montréal
 
Partenaires financiers :
Ministère de l’éducation
Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration
Ville de Montréal
Centraide du Grand Montréal
Sur la photo, de gauche à droite:
Monica Daniela
Marie-Pierre Courcy, Agente de liaison et de développement à RRM
Nyhad Rahni, Coordonnatrice du camp de jour B.C.H.M.
Justin Emmanuel
Vincent Resseguier, journaliste

[Infographie] La conciliation études-travail

La pénurie de main-d’œuvre et l’augmentation marquée de la présence des jeunes sur le marché du travail font en sorte que l’enjeu de la conciliation études-travail est plus que jamais à l’avant-plan des préoccupations.

Pour aider à informer sur ce sujet, Réseau réussite Montréal a réalisé une fiche thématique mettant en lumière les principales notions à retenir pour favoriser la réussite éducative des jeunes en emploi.

Cette publication coïncide avec le dépôt du projet de loi du gouvernement visant à encadrer et à limiter le travail des enfants et pourra peut-être contribuer à éclairer les réflexions sur le sujet.

Consultez la fiche thématique 

Consultez le dossier thématique sur la conciliation études-travail