[Webinaire] L’hyperconnectivité chez les jeunes : croyances, effets et pistes d’action

  • Facebook
  • Twitter
  • E-mail
Date de l'événement : 16 décembre 2020
Webinaire

L’hyperconnectivité chez les jeunes : croyances, effets et pistes d’action

Mieux comprendre l’hyperconnectivité pour mieux agir en période de pandémie

Téléchargez les présentations | Visionnez le webinaire | Pour aller plus loin


Date : le 16 décembre 2020, de 8 h 30 à 10 h
368 participants

Description

Durant le confinement du printemps, le temps d’écran de loisir a augmenté chez 77 % des jeunes.*

Alors que le temps écran des jeunes était déjà un sujet d’inquiétude avant la pandémie, ces derniers font face à une véritable omniprésence des écrans depuis le début de la crise sanitaire.  Que ce soit pour apprendre, pour communiquer ou pour se divertir, plusieurs jeunes se retrouvent maintenant hyperconnectés.

  • Qu’est-ce que l’hyperconnectivité ?
  • Quels sont les apports positifs et les effets négatifs de l’utilisation des écrans ?
  • Quels sont les bons et les mauvais usages des écrans et à quoi doit-on porter attention ?
  • Quelles sont les bonnes pratiques pour créer des saines habitudes numériques ?

 


Présentations


Jean-François Biron
Agent de planification, programmation et recherche
Direction régionale de santé publique de Montréal


Téléchargez la présentation

 

Julie Mayer
Coordonnatrice de la campagne sociétale PAUSE
Capsana
(Crédit photo : Ulysse Photo)


Téléchargez la présentation

 


Rediffusion


Visionnez le webinaire

 


Pour aller plus loin

Des sites, des publications et d’autres outils pour soutenir vos pratiques !

Répertoire des ressources (Campagne PAUSE)

Outils à l’intention des intervenants (Campagne PAUSE)

Quiz pour aider les jeunes à mieux comprendre leur relation avec les écrans (Campagne PAUSE)

Ressources tirées de la présentation intégrale « Hyperconnectivité /cyberdépendance : des pistes pour la prévention et l’intervention (Jean-François Biron, Direction régionale de santé publique)

 


 

*Sondage Léger réalisé en juin 2020 auprès de 300 jeunes de 14 à 17 ans, pour le compte de l’Association pour la santé publique du Québec.