Saint-Léonard

  • Facebook
  • Twitter
  • E-mail

Quartier Saint-Léonard
Commission scolaire Pointe-de-l’Île

Descriptif du quartier | Données populationnelles | Données scolaires | Établissements scolaires  | Mobilisation et plan d’action | Organismes et instances de concertation | Pour en savoir plus

 


 

Pour en connaître davantage sur l’action de Réseau réussite Montréal dans ce quartier, communiquez avec

Benoit Landry, coordonnateur - stratégie d’action locale
514 286-2346, poste 214

 


Descriptif du quartier

Saint-Léonard est un quartier qui a considérablement changé au cours des dix dernières années, notamment en raison d’une immigration accrue qui a modifié la composition de la population scolaire. Ainsi, la vaste majorité des élèves du territoire ciblé sont issus de l’immigration. Saint-Léonard vit aussi une augmentation rapide du nombre d’enfants sur son territoire et plusieurs écoles primaires ont conséquemment dû être agrandies, certaines doublant leur capacité d’accueil. Pour pallier cette réalité, le quartier a choisi d’intervenir dès l’enfance et de poursuivre l’accompagnement tout au long du parcours du jeune, tout en favorisant la création de liens au sein de la communauté.

 


 

Données populationnelles

  • Nombre de familles avec enfants de moins de 18 ans: 9 390
  • Proportion de familles dont aucun des parents ne travaille à temps plein: 31,1 %
  • Proportion de familles recevant la somme maximale d’aide aux familles de la Régie des rentes du Québec: 58,6 %
  • Proportion de familles monoparentales: 22,9 %
  • Proportion de familles dont la mère est sans diplôme, grade ou certificat: 14,3 %
  • Taux de vulnérabilité des enfants à la maternelle dans au moins un domaine de développement  : de 28 % à 31,5 % (selon le sous-territoire)

 


 

Données scolaires

  • Nombre d’élèves au primaire : 4 976
  • Nombre d’élèves au secondaire : 2 276
  • Proportion d’élèves issus de l’immigration au primaire : de 89 % à 96 % (selon l’établissement scolaire)
  • Proportion d’élèves issus de l’immigration au secondaire : 83 %
  • Décile de l’IMSE : de 6 à 10 (selon l’établissement scolaire)
  • Taux de retard sur l’âge attendu à l’entrée au secondaire : 21,7 %
  • Proportion d’élèves déclarés EHDAA au secondaire : 18,5 %
  • Taux de sorties sans diplôme ni qualification au secondaire : 23,5 %

 


 

Établissements scolaires

Le quartier compte 7 écoles primaires, 1 école secondaire, 1 centre d’éducation des adultes et 1 centre de formation professionnelle.

Écoles primaires
École primaire Alphonse-Pesant
École primaire Gabrielle-Roy
École primaire La Dauversière *
École primaire Lambert-Closse *
École primaire Pie-XII
École primaire Victor-Lavigne
École primaire Wilfrid-Bastien

École secondaire
École secondaire Antoine-de-Saint-Exupéry *

Centre d’éducation des adultes
Centre Ferland *

Centre de formation professionnelle
Centre Antoine-de-Saint-Exupéry
*Établissements joints par les activités 2015-2016 du plan d’action.

 


 

Mobilisation et plan d’action

Les acteurs en persévérance et réussite scolaires à Saint-Léonard se mobilisent majoritairement au Collectif Jeunesse, la table de concertation jeunesse du quartier. Au tournant d’un important chantier de restructuration, le Collectif Jeunesse est animé par une volonté partagée des partenaires d’améliorer la situation des jeunes du quartier. Cette instance favorise aussi les liens avec d’autres démarches du quartier, telle qu’Ensemble pour un Saint-Léonard en forme et la démarche de Forum en développement social porté par Concertation St-Léonard, qui a identifié la scolarisation des jeunes francophone comme enjeu de travail.

La démarche locale en persévérance scolaire, menée par la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île (CSPÎ), fait l’objet de suivis réguliers aux rencontres du Collectif. Plusieurs initiatives sont développées dans des comités de travail issus de cette mobilisation intersectorielle.

Le plan d’action du quartier est basé sur une analyse des besoins par la concertation locale et focalise sur les forces vives du milieu. Que ce soit par des interventions dans une approche école-famille-communauté ou en périphéries d’activités parascolaires sportives, les initiatives sont fondées sur des collaborations étroites entre les partenaires pour joindre les élèves en difficulté. Une attention particulière est donnée au secteur Viau-Robert et aux deux écoles situées au sud du quartier. Ce sont 2 projets qui ont été soutenus par RRM en 2015-2016.

Population jointe par le plan d’action

  • 668 élèves*
  • 480 parents

* Comme un élève peut avoir été joint par plus d’une activité, ce total ne représente pas le nombre d’élèves uniques.

Priorités du plan d’action

  • Réduire le taux de vulnérabilité des enfants de maternelle
  • Améliorer l’engagement scolaire
  • Développer les liens école-famille-communauté

Actions du plan d’action 2015-2016

  • Deux projets ont été soutenus en 2015-2016 dans le quartier St-Léonard pour un montant total investi de 64 881 $. Détails des investissements >>RRM_St-Léonard_CSPI_15-16

 


 

Organismes et instances de concertation

En tout, 3 organismes et instances de concertation participent à la réalisation des activités du plan d’action de Saint-Léonard.

  • Collectif Jeunesse
  • Les YMCA du Québec

 


 

Pour en savoir plus

Documentation

Liens externes

 

 

Quelques données essentielles en persévérance scolaire

  • 78,1 %

    des élèves montréalais obtiennent un premier diplôme.

    Une amélioration de 10,4 % depuis 2009.

  • 20,8 %

    des jeunes montréalais décrochent avant d’avoir obtenu un premier diplôme.

    Une amélioration de 3,8 % depuis 2009.

  • 26 %

    des décrocheurs québécois sont à Montréal.

    Cela représente 2 577 jeunes montréalais qui ont quitté l’école sans diplôme en 2013.

  • 28,9 %

    des enfants de la maternelle à Montréal sont vulnérables dans au moins un domaine de développement.

    Il s’agit d’une proportion supérieure à la moyenne québécoise de 25,6 %.

  • Près de
    84%

    des élèves québécois du primaire qui vivent dans les pires conditions de défavorisation habitent à Montréal.

    En moyenne, 25 245 familles montréalaises avec enfant de moins de 18 ans habitent une zone de défavorisation importante.

Cible ministérielle de diplomation pour 2020

77 %

Cible pour la région de Montréal, avant l’âge de 20 ans