Centre-Sud

  • Facebook
  • Twitter
  • E-mail

Quartier Centre-Sud
Commission scolaire de Montréal

Descriptif du quartier | Données populationnelles | Données scolaires | Établissements scolaires | Pour en savoir plus


* Dernière mise à jour : 5 octobre 2018

Pour en connaître davantage sur l’action de Réseau réussite Montréal dans ce quartier, communiquez avec

Benoît Landry, coordonnateur, stratégie d’action locale
514 286-2346, poste 214

 


Descriptif du quartier

Le Centre-Sud fait face à plusieurs défis récurrents, dont une défavorisation socioéconomique des familles supérieure à la moyenne montréalaise. Notons que, dans les secteurs Faubourg-Saint-Laurent et Saint-Jacques, plus d’un enfant sur trois est vulnérable dans au moins un domaine de développement lors de son entrée à l’école, avec un risque élevé de vulnérabilité dans les sphères de la maturité affective et de la compétence sociale. Toutes les écoles du quartier sont situées en milieux défavorisés. Le quartier vit également de grands défis de rétention de ses élèves vers l’école secondaire du quartier. Cela reflète des enjeux de valorisation de l’école et un inquiétant taux de décrochage scolaire. Pour agir sur les déterminants associés à ces réalités, le quartier a entrepris une démarche centrée sur la préparation à l’école et l’engagement scolaire des élèves et de leurs familles.


Données populationnelles

Issues du recensement 2016 de Statistiques Canada

  • Nombre de familles avec enfants de moins de 18 ans : 2 320
  • Nombre d’enfants de 0 à 4 ans : 1 370
  • Nombre d’enfants de 5 à 17 ans : 2 250
  • Proportion d’enfants de 0 à 17 ans dont la mère n’a obtenu aucun diplôme, certificat ou grade : 15,63 %
  • Proportion de familles sous le seuil de faible revenu après impôt : 25 %
  • Proportion de familles monoparentales : 37,07 %
  • Proportion de familles immigrantes, mixtes ou résidents non permanents : 58,41 %

 Données scolaires
(excluant les écoles spécialisées)

Au 3 novembre 2017

  • Nombre d’élèves au primaire  : 1 169
  • Nombre d’élèves au secondaire  : 296
  • Proportion d’élèves issus de l’immigration au primaire : de 46,41 % à 65,48 % (selon l’établissement scolaire)
  • Proportion d’élèves issus de l’immigration au secondaire : non disponible *
  • Décile de l’IMSE 2016-2017 : de 9 à 10 (selon l’établissement scolaire)
  • École secondaire Pierre-Dupuy – Taux de sorties sans diplôme ni qualification 2014-2015 : 63,6 % / Garçons :  76,9 % / Filles : 44,4 %

* Données non disponibles dans le rapport produit par le CGTSIM pour l’École secondaire Pierre-Dupuy (taux de non réponse de dossiers d’élèves au-dessus du seuil limite de 20%).


Établissements scolaires

Le quartier compte 5 écoles primaires, 1 école secondaire, 2 centres d’éducation des adultes et 1 centre formation professionnelle.

Écoles primaires
École primaire Saint-Anselme 
École primaire Jean-Baptiste-Meilleur
École primaire Champlain 
École primaire Garneau 
École primaire Marguerite-Bourgeoys 

École secondaire
École secondaire Pierre-Dupuy 

Centres d’éducation des adultes
Centre Lartigue
Centre Gédéon-Ouimet 

Centre de formation professionnelle
École des métiers des Faubourgs-de-Montréal


Pour en savoir plus

Documentation

Liens

 

 

Quelques données essentielles en persévérance scolaire

  • 79,8 %

    des élèves montréalais obtiennent un premier diplôme.

    Une amélioration de 12,1 % depuis 2009.

  • 15,9 %

    des jeunes montréalais décrochent avant d’avoir obtenu un premier diplôme.

    Une diminution de 8,7 % depuis 2009.

  • 25 %

    des décrocheurs québécois sont à Montréal.

    Cela représente 1 870 jeunes montréalais qui ont quitté l’école sans diplôme en 2016.

  • 28,9 %

    des enfants de la maternelle à Montréal sont vulnérables dans au moins un domaine de développement.

    Il s’agit d’une proportion supérieure à la moyenne québécoise de 25,6 %.

  • Près de
    84%

    des élèves québécois du primaire qui vivent dans les pires conditions de défavorisation habitent à Montréal.

    En moyenne, 25 245 familles montréalaises avec enfant de moins de 18 ans habitent une zone de défavorisation importante.

Cible ministérielle de diplomation pour 2020

77 %

Cible pour la région de Montréal, avant l’âge de 20 ans