Sentiment dépressif

  • Facebook
  • Twitter
  • E-mail

La dépression chez le jeune a une incidence sur sa motivation scolaire, son sentiment de compétence personnelle, son rendement scolaire et, par conséquent, sur sa persévérance scolaire. Les jeunes dépressifs passent souvent inaperçus à l’école. Les facteurs de protection rattachés à la dépression sont l’image corporelle positive, la compétence intellectuelle, la popularité et la présence d’un soutien social satisfaisant.

Pistes d’action efficaces

  • Organiser des activités de prévention universelles pour tous les jeunes, particulièrement pour les adolescents.
  • Organiser des activités de prévention ciblée auprès des jeunes vulnérables en s’association aux organismes des différents réseaux.
Notes

Source : Réunir Réussir

Documentation

Quelques données essentielles en persévérance scolaire

  • 78,1 %

    des élèves montréalais obtiennent un premier diplôme.

    Une amélioration de 10,4 % depuis 2009.

  • 18,1 %

    des jeunes montréalais décrochent avant d’avoir obtenu un premier diplôme.

    Une amélioration de 6,5 % depuis 2009.

  • 25 %

    des décrocheurs québécois sont à Montréal.

    Cela représente 2 164 jeunes montréalais qui ont quitté l’école sans diplôme en 2014.

  • 28,9 %

    des enfants de la maternelle à Montréal sont vulnérables dans au moins un domaine de développement.

    Il s’agit d’une proportion supérieure à la moyenne québécoise de 25,6 %.

  • Près de
    84%

    des élèves québécois du primaire qui vivent dans les pires conditions de défavorisation habitent à Montréal.

    En moyenne, 25 245 familles montréalaises avec enfant de moins de 18 ans habitent une zone de défavorisation importante.

Cible ministérielle de diplomation pour 2020

77 %

Cible pour la région de Montréal, avant l’âge de 20 ans