Définitions

  • Facebook
  • Twitter
  • E-mail

Vous trouverez ici les définitions de plusieurs termes utilisés dans l’ensemble du site. Pour faciliter la consultation, elles ont été regroupées selon les catégories suivantes :

Défavorisation

Aide aux familles de la Régie des rentes du Québec

Recensement Canada ne recueille plus les données nécessaires au calcul de la défavorisation sociale et matérielle de la population (indice Pampalon). C’est pourquoi l’allocation maximale de l’aide aux familles de la Régie des rentes du Québec est devenue l’un des indicateurs de la situation socioéconomique des familles. L’allocation est basée, entre autres, sur le revenu familial et le nombre d’enfants de moins de 18 ans.

Défavorisation des familles avec enfants de moins de 18 ans

Chaque année, le Comité de gestion de la taxe scolaire de l’île de Montréal (CGTSIM) calcule le niveau de défavorisation des écoles. Ce calcul est basé sur l’indice global de défavorisation (IGD), qui est établi à partir du lieu de résidence des élèves et non pas de l’emplacement de l’école. L’IGD est constitué de quatre indicateurs :

  • la proportion de familles à faible revenu après impôt
  • la proportion de familles monoparentales dont le chef est une femme
  • la proportion de mères n’ayant aucun diplôme du secondaire ou l’équivalent
  • la proportion de familles dont aucun des parents ne travaille à temps plein

Les valeurs de l’IGD sont regroupées en six niveaux :

  • Concentration importante de défavorisation
  • Concentration modérée de défavorisation
  • Présence importante  de défavorisation
  • Présence modérée de défavorisation
  • Présence faible de défavorisation
  • Présence minime de défavorisation

Indice de milieu socioéconomique (IMSE)

Publié par le ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche , l’indice de milieu socioéconomique (IMSE) reflète le niveau de défavorisation d’un établissement scolaire.

Il se calcule à partir de deux indicateurs :

  • la proportion de familles avec enfants dont la mère est sans diplôme
  • la proportion de ménages dont les parents étaient sans emploi au moment du recensement canadien

Un décile est associé à chaque école, le décile 10 représentant le niveau de défavorisation le plus élevé.

Jeunes issus de l’immigration et langue

Jeunes issus de l’immigration

Mc Andrew et coll. (2010) distingue les élèves immigrants de 1re et de 2e génération selon leur pays de naissance ou celui de leurs parents. Ainsi, un élève immigrant de 1re génération est un élève né à l’étranger, alors qu’un élève immigrant de 2e génération est un élève né au Canada dont au moins un des deux parents est né à l’étranger.

Langue maternelle ou langue parlée à la maison

Langue maternelle : toute première langue parlée par un enfant, que ses parents ou tuteurs ont utilisées avec lui; peut être le français, l’anglais ou toute autre langue.

Langue parlée à la maison : langue qui correspond à la langue d’usage à la maison.

Lexique scolaire

Décrochage scolaire

Décrochage scolaire

Le décrochage scolaire désigne le fait d’abandonner un parcours scolaire minimal attendu (diplôme d’études secondaires [DES], d’études professionnelles [DEP] ou encore une qualification [certificat de formation en métiers semi-spécialisés ou certificat de formation en préparation au marché du travail]).

Taux de sorties sans diplôme ni qualification
(Taux de décrochage scolaire)

Un décrocheur est un élève de la 1re à la 5e secondaire qui était inscrit dans le réseau scolaire québécois en formation générale des jeunes au 30 septembre d’une année, mais qui ne se retrouve dans aucun établissement du secteur jeunes, de la formation générale des adultes ou de la formation professionnelle du Québec au moment du suivi qui se fait près de 2 ans plus tard à partir d’une lecture des systèmes de collecte du ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (bilan 4).

Réussite scolaire

Réussite scolaire

La réussite scolaire correspond à l’obtention d’un premier diplôme. Il est toutefois entendu que la réussite est également affaire de qualification, de socialisation, de responsabilisation et de développement du plein potentiel de l’élève.

Taux de diplomation et de qualification au secondaire

Ce taux est l’indicateur de suivi principal en matière de diplomation et de qualification. Calculé 5, 6 et 7 ans après l’arrivée d’une cohorte de nouveaux inscrits en 1re secondaire, le taux de diplomation et de qualification rend compte de la proportion de jeunes ayant obtenu un diplôme d’études secondaires (DES), d’études professionnelles (DEP) ou encore une qualification (certificat de formation en métiers semi-spécialisés ou certificat de formation en préparation au marché du travail). C’est à partir de cet indicateur que la cible ministérielle de diplomation a été fixée.

Élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage (EHDAA)

Le ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche distingue deux types d’élèves handicapés ou en difficulté d’apprentissage et d’adaptation :

  • Un élève en difficulté d’apprentissage et d’adaptation ayant reçu un code de difficulté.
  • Un élève sans code de difficulté, mais faisant l’objet d’un plan d’intervention.
Taux de retard sur l’âge attendu

Le retard sur l’âge attendu signifie que l’élève a dépassé l’âge maximal requis par la Loi sur l’instruction publique pour l’atteinte d’un niveau donné. À la sortie du primaire et à l’entrée au secondaire, l’âge attendu est de 12 ans.

Quartier ciblé

Un quartier ciblé est un quartier dans lequel Réseau réussite Montréal et ses partenaires ont choisi d’intervenir en réponse à des défis en matière de persévérance scolaire.

Il importe de préciser que l’action ciblée peut se concentrer sur un secteur en particulier. Effectivement, l’analyse de la situation révèle parfois des sous-territoires montréalais qui présentent des facteurs particulièrement préoccupants au regard de la persévérance et de la réussite scolaires des jeunes. C’est pourquoi parfois l’action des plans locaux ne s’étend pas à la totalité d’un quartier ou d’un arrondissement, mais à un secteur nécessitant une intervention accrue.

Types d’intervention

Les actions de la section S’inspirer ont été catégorisées selon les types d’intervention suivants :

Sensibilisation
Actions qui visent principalement à changer les attitudes des gens par une exposition à un message de valorisation. (Ex. : conférence et journée thématique)

Prévention universelle
Actions visant le développement de compétences individuelles ou le renforcement des facteurs environnementaux de tous les membres d’un groupe ou d’une population sans sélection préalable. (Ex.: activités parascolaires)

Prévention ciblée
Actions qui tentent de contrer l’influence des facteurs de risque et d’augmenter la portée des facteurs de protection chez l’individu. Ces actions requièrent un dépistage des participants potentiels. (Ex. : activités éducatives complémentaires spécifiques à des élèves à risque)

Intervention en raccrochage
Actions qui permettent un retour aux études et l’obtention d’un diplôme ou d’une certification ou qui favorisent l’intégration socioprofessionnelle. (Ex. : inscription dans un parcours adapté)

Vulnérabilité des enfants de la maternelle

IMPDE et domaines de développement

L’instrument de mesure IMDPE (Instrument de mesure du développement de la petite enfance) est un questionnaire à l’intention de l’enseignante de maternelle ou de prématernelle. Celle-ci y répond à partir de sa connaissance et de ses observations de l’enfant. L’IMDPE mesure cinq domaines de développement reliés les uns aux autres et interdépendants, soit :

Développement cognitif et langagier
Intérêt pour la lecture, l’écriture et les mathématiques et habiletés dans ces domaines, utilisation adéquate du langage

Habiletés de communication et connaissances générales
Capacité à comprendre les autres et à communiquer pour être compris, articulation claire, connaissances générales.

Santé physique et bien-être
Développement physique général, motricité fine et globale, préparation physique pour entamer la journée d’école (alimentation et habillement adéquats), propreté, ponctualité, état d’éveil.

Compétence sociale
Habiletés sociales, confiance en soi, sens des responsabilités, respect des pairs et des adultes, respect des règles et des routines en classe, habitudes de travail et autonomie, curiosité.

Maturité affective
Comportement prosocial et entraide, crainte et anxiété, comportement agressif, hyperactivité et inattention, expression des émotions.

Taux de vulnérabilité des enfants de maternelle

Cette donnée de l’Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle (EQDEM) est calculée à partir de l’IMDPE. Elle illustre la vulnérabilité des enfants de maternelle à leur entrée à l’école selon les cinq domaines de développement.